2BV Avocats : un modèle de mutation de cabinet

Installé rue de Bourgogne à Paris depuis 1979, l’avocat Philippe Bocquillon s’est associé il y a quelques mois à deux jeunes avocates, transformant ainsi son cabinet dans son exercice et dans son identité visuelle. Un exemple remarquable de transformation d’une structure juridique.
Ludivine Verweyen, Philippe Bocquillon et Léonore Bocquillon

Installé rue de Bourgogne à Paris depuis 1979, l’avocat Philippe Bocquillon s’est associé il y a quelques mois à deux jeunes avocates, transformant ainsi son cabinet dans son exercice et dans son identité visuelle. Un exemple remarquable de transformation d’une structure juridique.

Les avocats exerçant en solo sont nombreux. Mais rares sont ceux qui préparent l’avenir de leur structure d’exercice après quarante ans d’existence. C’est le cas de 2BV Avocats, un nom issu de ceux de ses trois associés : Philippe Bocquillon, sa fille Léonore Bocquillon et sa nièce Ludivine Verweyen. Une histoire de famille qui a débuté lorsque les deux plus jeunes avocates ont rejoint le cabinet à titre individuel, la première en 2012 et la seconde en 2015, pour signer une association en 2017. « J’ai toujours exercé seul avec des collaborateurs, confie Philippe Bocquillon. C’est un tournant ! »

Catalogue raisonné

L’avocat a commencé en 1977 en travaillant aux côtés de compagnies d’assurance comme les Mutuelles du Mans, Allianz ou la société de protection juridique Juridica. C’est alors qu’il se spécialise en responsabilité professionnelle, une matière qui restera tout au long de sa carrière son cheval de bataille. Il défend les professions réglementées : experts-comptables, commissaires aux comptes, syndics de copropriété, agents immobiliers et, au fil de ses engagements institutionnels aux côtés de ses confrères –  il a été membre du conseil de l’ordre de Paris puis du Conseil national des barreaux –, les professions du droit. Mais c’est sur les dossiers du secteur de l’art qu’il se passionne. Fier d’avoir fait évoluer la jurisprudence relative à la responsabilité de l’auteur de catalogue raisonné, celui qui conseille et accompagne les experts, les galeristes, les collectionneurs, les antiquaires, les artistes et les fondations est l’un des acteurs de l’affaire du Jubé de la cathédrale de Chartes, un litige né de la vente de cette pièce authentique pour une somme modique. Philippe Bocquillon défend l’antiquaire qui a réalisé cette vente en méconnaissance de sa valeur réelle. Une pirouette juridique lui permet d’échapper à sa responsabilité professionnelle : le Jubé a été volé à l’État, il doit lui être restitué. La responsabilité de son client est écartée.

La responsabilité professionnelle est aussi la spécialité de Léonore Bocquillon qui, depuis sa prestation de serment, agit au sein de l’Union des jeunes avocats (UJA). En plus de son activité historique en droit immobilier, l’avocate est une spécialiste des conflits entre avocats : entre collaborateur (discrimination, rupture de contrats, recouvrement d'honoraires…) et cabinet ou entre associés (séparation, concurrence déloyale, contentieux disciplinaire…). Elle a fait du renforcement de la protection de l’avocat son combat en luttant contre toutes les formes de distinction injustifiées de traitement. L’avocate de 36 ans a ainsi obtenu en 2016 la qualification de discrimination dans un contrat de collaboration. Elle agit également pour la formation et la défense des jeunes collaborateurs et offre une partie de son temps à la Force juridique de la Fondation des femmes. En lien avec le Défenseur des droits, elle donne des formations et aide à poursuivre les structures pratiquant des discriminations systématiques.

Construire une marque

« Chez 2BV Avocats, nous recherchons avant tout le compromis », explique celle qui a exercé chez Capstan entre 2010 et 2012, soulignant que tous les avocats du cabinet sont des experts du contentieux, ce qui leur permet de l’éviter au mieux. « Les confrères qui ne cherchent pas à transiger se déchargent de leur responsabilité, laissant au juge le soin de trancher au lieu de consacrer du temps à la recherche amiable d’une solution. »

Son associé Ludivine Verweyen confirme ce positionnement : « La force de 2BV est notre proximité : nous avons chacun nos dossiers mais discutons beaucoup et nous enrichissons mutuellement. Il n’y a aucune affaire au cabinet que l’un de nous ignore. » Celle qui a fait toute sa carrière dans des cabinets de petite taille est la plus polyvalente de 2BV Avocats : formée au contentieux, elle intervient sur des dossiers de droit immobilier, notamment des litiges de copropriété et nés à la suite de transactions, dispensant des formations sur ces sujets. Elle a développé son activité en droit de la famille et des successions, faisant ainsi le lien avec l’expertise de Philippe Bocquillon en droit de l’art. « Je suis certaine qu’on gagne une partie de nos dossiers parce qu’on parle entre nous », analyse celle qui a impulsé la création de la nouvelle identité du cabinet. Les trois associés poursuivent l’objectif de construire une marque afin de faire grandir l’équipe en accueillant des confrères aux spécialités complémentaires aux leurs. Ils inscrivent dans le temps leur structure d’exercice en liant expérience et jeunesse. « Les clients historiques du cabinet nous connaissent tous », conclut Ludivine Verweyen, comme pour indiquer que les bases de leur projet sont déjà assurées.

Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Double cooptation chez Latham & Watkins

Double cooptation chez Latham & Watkins

Le bureau parisien de Latham & Watkins élève Mathilde Saltiel et Suzana Sava-Montanari au rang d'associées. Ces promotions renforcent deux pratiqu...

L’animal, un sujet juridique pas comme les autres

L’animal, un sujet juridique pas comme les autres

À l'heure où l’interdiction de la corrida ou des combats de coqs revient au centre des considérations législatives, le débat autour de la création d'u...

Prix du Cercle Montesquieu 2021 : les candidatures sont ouvertes

Prix du Cercle Montesquieu 2021 : les candidatures sont ouvertes

Cette année encore, le Cercle Montesquieu récompensera les meilleurs ouvrages en droit des affaires et en gestion des fonctions juridiques. Les éditeu...

Lancement d’Emeriane Avocats

Lancement d’Emeriane Avocats

Juliane Dessard Jacques et Eole Rapone annoncent la création de leur cabinet spécialisé en droit des sociétés et en droit boursier.

Contenus d’actualité : l’Australie oblige les Gafa à rémunérer les médias

Contenus d’actualité : l’Australie oblige les Gafa à rémunérer les médias

Le Parlement australien vient de voter une loi obligeant les géants de la tech à payer les médias lorsqu’ils utilisent des éléments de leurs articles...

Procès Sarkozy : qui est son avocate Jacqueline Laffont ?

Procès Sarkozy : qui est son avocate Jacqueline Laffont ?

Laurent Gbagbo, Alexandre Benalla, Patrick de Maistre, Jean-Marie Messier, Nicolas Hulot, Charles Pasqua… Jacqueline Laffont est habituée aux procès m...

Les entrepreneurs au cœur de la mission justice économique

Les entrepreneurs au cœur de la mission justice économique

Le rapport de la mission justice économique commandé par la Chancellerie vient d’être rendu et prévoit plusieurs recommandations. Le but : mieux infor...

Contrefaçon : les Rolling Stones obtiennent satisfaction

Contrefaçon : les Rolling Stones obtiennent satisfaction

Le tribunal judiciaire de Paris vient de condamner pour contrefaçon une société ayant commandé en Chine des écussons arborant le logo mondialement con...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte