• accueil
  • Dossiers
  • Investissements plaisir: pourquoi miser sur le street art, la mode et la BD
Alors que la crise sanitaire a bouleversé les marchés autant que les stratégies patrimoniales, l’heure est à la recherche de stabilité, de diversification et, bien sûr, de rendement. Une équation que l’investissement dans l’art pourrait bien être à même de résoudre. Car, loin des superstars de l’art contemporain abonnées aux records ou des grands maîtres anciens, une autre voie se dessine pour les collectionneurs passionnés, aux portefeuilles modérément fournis. En effet, au sein même du marché de l’art, la diversification bat son plein. Ces dernières années, ce sont la bande dessinée, la mode et le street art qui ont indéniablement tiré leur épingle du jeu. La création de départements dédiés au sein des maisons de vente en est la meilleure preuve. Moins guindés et en moyenne bien plus abordables, ces objets permettent d’assouvir une passion. Mieux, en les collectionnant, leurs propriétaires peuvent légitimement espérer en tirer une plus-value, à condition de fonctionner au coup de cœur et de se laisser conseiller.

Investissements plaisir: pourquoi miser sur le street art, la mode et la BD

Alors que la crise sanitaire a bouleversé les marchés autant que les stratégies patrimoniales, l’heure est à la recherche de stabilité, de diversification et, bien sûr, de rendement. Une équation que l’investissement dans l’art pourrait bien être à même de résoudre. Car, loin des superstars de l’art contemporain abonnées aux records ou des grands maîtres anciens, une autre voie se dessine pour les collectionneurs passionnés, aux portefeuilles modérément fournis. En effet, au sein même du marché de l’art, la diversification bat son plein. Ces dernières années, ce sont la bande dessinée, la mode et le street art qui ont indéniablement tiré leur épingle du jeu. La création de départements dédiés au sein des maisons de vente en est la meilleure preuve. Moins guindés et en moyenne bien plus abordables, ces objets permettent d’assouvir une passion. Mieux, en les collectionnant, leurs propriétaires peuvent légitimement espérer en tirer une plus-value, à condition de fonctionner au coup de cœur et de se laisser conseiller.

    La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

    Engouement pour le vintage, essor de l’économie circulaire, désir de se distinguer stylistiquement… Les raisons de chercher à s’habiller dans les salles de ventes ne manquent pas. Au-delà des pièces d’exception inabordables pour le grand public, les...

    H. Felbacq (Maison Cornette de Saint Cyr): "Oui, la mode est objet de collection"

    Alors que les expositions consacrées aux grands couturiers se multiplient et battent des records d’affluence, la mode a pris une place d’importance sur le marché de l’art. S’il n’est plus rare de voir des pièces mythiques s’envoler pour des sommes as...

    Bandes dessinées : un investissement pour les nostalgiques

    Alors que le marché de la bande dessinée semble arriver à maturité, les ventes se multiplient. Pour dénicher la perle rare, la stratégie est simple : s’en remettre aux très grands noms – Hergé et Goscinny en tête – ou miser sur des coups de cœur. Ave...

    E. Leroy (Artcurial) : "Acheter Tintin ou Astérix, c’est comme acheter du Van Gogh ou du Picasso"

    Avec son côté "madeleine de Proust", la bande dessinée attire de plus en plus de collectionneurs bien décidés à faire rimer plaisir avec investissement. Pourtant, les pièces dignes d’intérêt sont rares. Éric Leroy, spécialiste du sujet chez Artcurial...

    Le street art sort de la rue

    En quelques décennies, le street art a opéré une mue spectaculaire, passant du statut d’art contestataire et antisystème à celui de coqueluche du marché de l’art. Encore très jeune sur le marché secondaire, il offre de vraies opportunités. À conditio...

    O. Guillerot (Aguttes): "Le grand avantage du street art, c’est que l’on peut rencontrer les artistes"

    Réservé il y a encore quelques dizaines d’années à l’espace public, le street art s’est fait une place sur le marché de l’art. Loin des superstars qui collectionnent les records de vente comme Banksy, se cachent des artistes à la production variée do...

    Newsletter savoir pour agir

    N'avancez plus à l'aveugle

    Ne plus afficher ce message

    Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
    Plus d'informations

    J'accepte