En 2015, le cours du CAC 40 a progressé de 8,5 %. Une jolie performance qui cache pourtant une belle déconvenue. Si au cours du premier trimestre, l’indice parisien s’est envolé de 17 %, le retour de bâton a été douloureux. De mars 2015 à mars 2016, il s’est effondré de 27 %. En cause, l’enchaînement de mauvaises nouvelles : nouvelle crise grecque en juin, effondrement des places chinoises en décembre 2015 et ralentissement de l’économie mondiale confirmée en janvier 2016. Pourtant, à regarder de plus près nos grands groupes, la situation n’est pas si catastrophique.

Total

La chute des cours du pétrole ne semble pas inquiéter Total. Lancé dans une stratégie de diversification énergétique depuis plusieurs années, le quatrième groupe pétrolier mondial résiste bien. Au point de voir l’avenir… en vert.

Total : Le grand choc

La chute des cours du pétrole ne semble pas inquiéter Total. Lancé dans une stratégie de diversification énergétique depuis plusieurs années, le quatrième groupe pétrolier mondial résiste bien. Au point de voir l’avenir… en vert.

Patrick Pouyanné (Total) : « Total résiste bien »

Décideurs. Avec un baril de pétrole évoluant aux alentours de 35 dollars, le secteur pétrolier et parapétrolier souffre. Vous réduisez, comme d’autres...

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte