En 2015, le cours du CAC 40 a progressé de 8,5 %. Une jolie performance qui cache pourtant une belle déconvenue. Si au cours du premier trimestre, l’indice parisien s’est envolé de 17 %, le retour de bâton a été douloureux. De mars 2015 à mars 2016, il s’est effondré de 27 %. En cause, l’enchaînement de mauvaises nouvelles : nouvelle crise grecque en juin, effondrement des places chinoises en décembre 2015 et ralentissement de l’économie mondiale confirmée en janvier 2016. Pourtant, à regarder de plus près nos grands groupes, la situation n’est pas si catastrophique.

L'Oréal

Tout sourit au leader mondial des cosmétiques. La vitalité des pays émergents a compensé le ralentissement nord-américain. Garder un niveau de croissance supérieur au marché, voilà l’objectif. Pour l’atteindre, croissance externe et transformation interne se poursuivent.

L’Oréal porteur d’idéal

Tout sourit au leader mondial des cosmétiques. La vitalité des pays émergents a compensé le ralentissement nord-américain. Garder un niveau de croissance supérieur au marché, voilà l’objectif. Pour l’atteindre, croissance externe et transformation in...

Jean-Paul Agon (L'Oréal) : « Le digital favorise les marques avec une mission précise »

En forte croissance, L’Oréal ne s’inquiète pas de voir ses concurrents grossir. Jean-Paul Agon, son P- DG, est confiant dans son portefeuille de marques et l’avance que prend sa « flotille » dans le digital.

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte