En 2015, le cours du CAC 40 a progressé de 8,5 %. Une jolie performance qui cache pourtant une belle déconvenue. Si au cours du premier trimestre, l’indice parisien s’est envolé de 17 %, le retour de bâton a été douloureux. De mars 2015 à mars 2016, il s’est effondré de 27 %. En cause, l’enchaînement de mauvaises nouvelles : nouvelle crise grecque en juin, effondrement des places chinoises en décembre 2015 et ralentissement de l’économie mondiale confirmée en janvier 2016. Pourtant, à regarder de plus près nos grands groupes, la situation n’est pas si catastrophique.

Kering

L’heure est au repositionnement chez Kering. Plombé par les mauvais résultats de sa filiale Gucci, le groupe doit mettre les bouchées doubles. Au menu : croissance organique et virage stratégique pour certaines marques emblématiques.

Les deux visages de Kering

L’heure est au repositionnement chez Kering. Plombé par les mauvais résultats de sa filiale Gucci, le groupe doit mettre les bouchées doubles. Au menu : croissance organique et virage stratégique pour certaines marques emblématiques.

Jean-François Palus (Kering) : « Notre ambition est de permettre à nos clients d'exprimer leur personnalité »

La page PPR définitivement tournée, Kering n'en a pas pour autant fini de se transformer. Comme l'explique Jean-François Palus, le numéro deux du groupe, place désormais au travail de précision qui doit faire du géant du luxe un joyau.

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte