Xavier Jacomet (Procadres) : « Les Africains font preuve d’une adaptabilité remarquable »

Xavier Jacomet affiche près de vingt-cinq ans de carrière dans le domaine de l’IT. Les cinq dernières années, en qualité de finance director du géant Microsoft, il a sillonné l’Afrique avec pour mission d’accompagner la croissance et notamment d’y créer des filiales. Une aventure qui a modifié son rapport au travail et fait naître l’envie de participer de plus près au développement du continent. Xavier Jacomet vient de décider de rejoindre Procadres, l’un des cabinets leaders du management de transition en Afrique. Rencontre.

Xavier Jacomet affiche près de vingt-cinq ans de carrière dans le domaine de l’IT. Les cinq dernières années, en qualité de finance director du géant Microsoft, il a sillonné l’Afrique avec pour mission d’accompagner la croissance et notamment d’y créer des filiales. Une aventure qui a modifié son rapport au travail et fait naître l’envie de participer de plus près au développement du continent. Xavier Jacomet vient de décider de rejoindre Procadres, l’un des cabinets leaders du management de transition en Afrique. Rencontre.

Décideurs. Qu’est-ce-qui vous a le plus surpris au cours  de votre découverte de l’Afrique ?

Xavier Jacomet. Je dirais que ce sont surtout les nuances que j’ai apprises. Il faut appréhender l’Afrique tant dans son unité, celle de chaque pays, que dans son individualité.

 

Comment décrire le développement du continent ?

L’appétence des Africains pour le développement leur fait sauter des étapes et aller vite ; c’est ce qu’on appelle le « leap frog ». Le continent se développe très fortement, dans ses infrastructures bien sûr, mais également dans ses mentalités. Je pense que leur exemple est de nature à nous amener à modifier notre rapport au travail. Les Africains font preuve d’une adaptabilité remarquable, c’est une vraie leçon de vie. Par exemple, la plupart n’ont pas de PC, ils n’ont que des téléphones. Ils réalisent donc l’essentiel de leurs transactions financières sur mobile… et sont de ce fait beaucoup plus avancés en la matière. C’est ainsi qu’un Camerounais a mis en place un système de suivi cardiologique en brousse avec un téléphone. C’est aussi comme cela qu’a été créé M-Pesa, un système de paiement mobile pionnier des technologies de sécurité financière au Kenya.

« J’ai appris les nuances de l’Afrique »

Vous avez choisi de rejoindre le cabinet de management de transition Procadres. Comment avez-vous pensé à cette reconversion ?

C’est un cheminement. En faisant mon introspection, j’ai réalisé que je voulais passer d’un positionnement de financier à une logique d’accompagnement en business partner et entrepreneur. Il est vrai aussi que dans une grosse structure, il y a plus de contraintes, moins de possibilités de s’exprimer… J’ai rencontré Procadres… et le courant est vite passé !

 

 

Propos recueillis par Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

Patron de l'une des sociétés de gestion les plus confidentielles du marché français du private equity, Frédéric Stolar nous livre ses impressions sur...

Isabelle de Silva fait autorité

Isabelle de Silva fait autorité

Très discrète durant les douze premiers mois de son mandat à la tête de l’Autorité de la concurrence, Isabelle de Silva s’appuie sur sa grande technic...

Archers vise l'international

Archers vise l'international

Attentifs à leur croissance et à la stratégie de leur positionnement, les associés d’Archers affichent une certaine sérénité face à la réussite de leu...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message