Vers une transformation du CICE

Dans son discours à l’occasion de la clôture de l’université d’été du Medef, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a annoncé la transformation du Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) en baisse de charge. Qu’est-ce que cela va changer pour les entreprises ?

© Compte twitter de Bruno Le Maire

Le ministre Bruno Le Maire à l'université d'été du Medef le 30 août 2017

Dans son discours à l’occasion de la clôture de l’université d’été du Medef, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a annoncé la transformation du Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) en baisse de charge. Qu’est-ce que cela va changer pour les entreprises ?

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a annoncé la suppression en 2019 du CICE qui se déroulera en deux étapes. Il passera tout d’abord de 7 % à 6 % en 2018, soit l’équivalent de sept milliards d’euros. La perte d’un point et les conséquences de cette transformation ne devraient pas être très amères pour les entreprises puisque que le crédit d'impôt pour 2018 sera versé en 2019, année où les employeurs vont cumuler l'effet du CICE avec la baisse de charges qui sera appliquée.

Pour rappel, le CICE était une mesure emblématique de baisse du coût du travail du quinquennat Hollande entrée en vigueur le 1er janvier 2013 et instituée par la loi de finances rectificative de 2012. Il s’agissait alors d’apporter aux entreprises employant des salariés une aide afin de leur permettre de se développer par le moyen de l'investissement, de la recherche, de l'innovation, et afin de reconstituer leurs marges historiquement basses.

Un bilan mitigé

Toutefois, le bilan du CICE est mitigé. Dans son rapport du 28 septembre 2016, le parlement français a critiqué le dispositif du CICE qui lui semble être « un outil complexe, dispersé et à l’efficacité incertaine ».  Ce n’est pas l’avis de Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef, qui voit dans le dispositif « un impact assez positif, massif sur la compétitivité ». Le Président du Medef, Pierre Gattaz, dresse quant à lui un bilan plus que positif. « Grâce au CICE, nous avons créé 300 000 emplois en 12 mois. On est largement au-delà du million d’emplois en cinq ans dont j’avais parlé (…) comme objectif pour le pays », a-t-il déclaré le mardi 29 août 2017 sur BFMTV.

Plafond de salaire négociable

Cette réforme est « indispensable » mais « je veux d'abord ouvrir des discussions avec les entrepreneurs pour étudier les meilleurs moyens de la réaliser », a avancé Bruno Le Maire. Le patronat estime que les allégements de charges proposés par le gouvernement sont trop concentrés sur les petits salaires. Le ministre ouvre donc l’éventualité d’une révision des salaires concernés par cette baisse de charges.

Roseline TCHERA

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Paris accueillera l’Autorité bancaire européenne

Paris accueillera l’Autorité bancaire européenne

Parmi les huit villes candidates pour accueillir l’EBA, Paris sort vainqueur : le régulateur déménagera dans la capitale française d’ici mars 2019. L’...

Prélèvement à la source : quelles conséquences pour les entreprises

Prélèvement à la source : quelles conséquences pour les entreprises

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé la mise en place effective du prélèvement à la source, initialement prévu en 2018, pour le...

Eden Park, iconique et décalée

Eden Park, iconique et décalée

Il y a trente ans naissait Eden Park. Une marque bâtie autour d’un logo iconique et d’un état d’esprit de légende : celui de joueurs du Racing devenus...

Jonathan Sebbane : « Chapelle International est une révolution dans le monde de la logistique urbaine »

Jonathan Sebbane : « Chapelle International est une révolution dans le monde de la logistique urbain...

Projet emblématique, Chapelle International a pour objectif de ramener la logistique dans Paris, en l'accompagnant de lieux de vie. Jonathan Sebbane,...

Investissement : la vedette, c'est toujours le bureau

Investissement : la vedette, c'est toujours le bureau

L'investissement en immobilier d'entreprise se porte toujours bien, plus que jamais porté par le bureau. Autopsie d'une année faite de méga-deals, de...

Assurer contre vents et marées ?

Assurer contre vents et marées ?

Après la succession d’évènements naturels catastrophiques et meurtriers survenus en 2017, les réactions du secteur de l’assurance ne se font pas atten...

Frédéric Chhum et Houria Si Ali candidats au conseil de l'ordre

Frédéric Chhum et Houria Si Ali candidats au conseil de l'ordre

Les élections du conseil de l’ordre des avocats de Paris approchant, Frédéric Chhum et Houria Si Ali du MAC annoncent officiellement leur candidature.

Les nouvelles technologies sont-elles destructrices d’emplois ?

Les nouvelles technologies sont-elles destructrices d’emplois ?

La première édition des Rendez-vous de Bercy — un événement avec lequel Bruno Lemaire souhaite « révéler les réflexion qui ont cours au ministère de l...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message