Valérie Vezinhet : « La transparence des grilles de rémunération : je m’en félicite ! »

Valérie Vezinhet, a été DRH de l’éditeur de logiciels SAP France entre 2011 et 2017, après avoir passé dix ans au sein d’Avanade. Avec une volonté marquée de transformer les organisations, elle a mis tout en œuvre pour le bien-être des collaborateurs, à commencer par l’instauration d’un climat de confiance, essentiel à ses yeux.

Valérie Vezinhet, a été DRH de l’éditeur de logiciels SAP France entre 2011 et 2017, après avoir passé dix ans au sein d’Avanade. Avec une volonté marquée de transformer les organisations, elle a mis tout en œuvre pour le bien-être des collaborateurs, à commencer par l’instauration d’un climat de confiance, essentiel à ses yeux.

Décideurs. Pourquoi avoir rendu transparente la grille de rémunération chez SAP ?

Valérie Vezinhet. Afin de diffuser un sentiment d’équité et de confiance qui me semble primordial au sein d’une entreprise. Le fonctionnement des ressources humaines, et en particulier les rémunérations, ressemble souvent à une boîte noire pour les collaborateurs. Il était donc important de donner le maximum d’informations à cette occasion. De fait, nous avons rendu transparent pour chaque métier donné, la grille de rémunération hiérarchiquement au-dessus et en dessous du collaborateur. Il ou elle peut donc se projeter et parfaitement savoir à quoi s’attendre pour l’avenir.

 

Comment avez-vous préparé les collaborateurs à ce changement ?

Avant cela, nous avons communiqué pour expliquer précisément ce qu’est une grille de rémunération, comment elle est construite, ce qu’est un benchmark de rémunération… Nous avons fait des réunions d’information pour expliquer tous ces thèmes : elles ont eu un grand succès ! Un rythme de communication a donc été pris, faisant en sorte d’intéresser nos collaborateurs en essayant de ne pas les noyer sous les e-mails de sorte qu’ils restent impliqués dans ce projet d’envergure.

 

Comment vous est venue cette idée de tout mettre sur la table ?

Pour créer de la confiance, la transparence est nécessaire et nous vivons dans un monde digitalisé où d’une manière ou d’une autre, les collaborateurs auront accès à l’information. Autant donc s’assurer que l’information soit la plus complète possible, précise et comprise.

Outre les grilles, nous communiquons par exemple aussi les règles de répartition entre le fixe et le variable, de même que celles liées à notre « politique voiture ». C’est très motivant pour le collaborateur de connaître les avantages auxquels il peut prétendre selon l’évolution de sa carrière. Comment cette politique a-t-elle été accueillie ? Nous avions une crainte, celle d’apporter finalement plus de confusion que de clarté mais elle a vite été oubliée. Les managers ont été les relais et l’accueil a été très favorable. Bilan : je ne peux que m’en féliciter ! Cette politique de transparence a-t-elle été étendue à d’autres secteurs ?

Oui, et cela nous est venu presque naturellement, notamment pour la gestion des performances : nous avons mis en place SAP Talk, supprimant les notes de performances et mettant en place un dialogue continu vis-à-vis des performances et du développement de carrière. Les salariés ont pris la coresponsabilité de ce dialogue continu. Nous formons les managers à ces échanges réguliers et développons leurs compétences de coach. Les projets pilotes réalisés l’an dernier sont plus qu’encourageants,les feedbacks des collaborateurs sont très positifs, en particulier sur la transparence apportée. Encore une fois, cela crée une dynamique positive.

 

Propos recueillis par Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Anne Deneux (Nature & Découvertes): « Chez Nature & Découvertes, le turn-over plus faible qu’ailleurs dans le retail »

Anne Deneux (Nature & Découvertes): « Chez Nature & Découvertes, le turn-over plus faible qu’ailleur...

DRH de Nature & Découvertes depuis cinq ans, Anne Deneux a auparavant exercé des fonctions marketing et commerciales lui permettant aujourd’hui de...

Jean-Philippe Cavaillé (Goodyear Dunlop) : « Un DRH doit parler le "langage de l’activité" »

Jean-Philippe Cavaillé (Goodyear Dunlop) : « Un DRH doit parler le "langage de l’activité" »

La modernité et la fluidité du dialogue social est un enjeu de taille pour Goodyear Dunlop dont l’histoire a été marquée par les conditions de la ferm...

Théâtre Edouard VII : une reprise orchestrée par 123 IM et Entrepreneur Venture

Théâtre Edouard VII : une reprise orchestrée par 123 IM et Entrepreneur Venture

Les fonds gérés par 123 IM et Entrepreneur Venture financent l’acquisition du théâtre Edouard VII par le groupe Pascal Legros. Cet investissement...

Loïc Rivière (TECH IN France) : « La représentativité du secteur numérique est assez éclatée »

Loïc Rivière (TECH IN France) : « La représentativité du secteur numérique est assez éclatée »

Délégué général de TECH IN France depuis 2006, Loïc Rivière rassemble parmi ses adhérents plus de quatre cents entreprises du secteur numérique. Grand...

Quelle place pour la France et l’Europe dans la course technologique ?

Quelle place pour la France et l’Europe dans la course technologique ?

La première édition des Rendez-vous de Bercy, qui s’est tenue le 21 novembre, a permis de dresser un constat autour de la place de la France et de l’E...

Nicolas Gomart (Matmut) « Les défis des mutuelles sont semblables à ceux des sociétés de capitaux »

Nicolas Gomart (Matmut) « Les défis des mutuelles sont semblables à ceux des sociétés de capitaux »

À l’heure où l’environnement sociétal et concurrentiel des mutuelles est profondément touché par la révolution numérique, Nicolas Gomart, directeur gé...

L'Agence européenne du médicament déménagera à Amsterdam

L'Agence européenne du médicament déménagera à Amsterdam

La course à l’Agence européenne du médicament a pris fin : parmi les dix-neuf villes en lice pour l’accueillir, la capitale des Pays-Bas l'emporte au...

CGR Cinémas et Cap’Cinéma ne feront qu’un !

CGR Cinémas et Cap’Cinéma ne feront qu’un !

CGR valorise l’exploitant de salles obscures autour de 100 M€, de quoi devenir ensemble le premier groupe du marché français en nombre d’établissement...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message