Vaccination : Agnès Buzyn persiste et signe

Alors que le projet de loi visant à rendre obligatoires onze vaccins suscite de vives inquiétudes, la ministre des Solidarités et de la Santé s’est montrée déterminée à l’occasion d’un rapide passage aux Rencontres économiques d’Aix-en-Provence le 8 juillet.

Alors que le projet de loi visant à rendre obligatoires onze vaccins suscite de vives inquiétudes, la ministre des Solidarités et de la Santé s’est montrée déterminée à l’occasion d’un rapide passage aux Rencontres économiques d’Aix-en-Provence le 8 juillet.

→ Retour sur les Rencontres économiques d'Aix 2017.

« N’ayez pas peur, il n’y a pas de danger ». a lancé sur un ton calme et assurant la ministre des Solidarités et de la Santé lors des 17e éditions des Rencontres économiques d’Aix le 8 juillet. Invitée par le Cercle des Economistes pour débattre autour de la question « serons nous encore des humains ? », et alors que le projet de loi sur la vaccination qu’elles présentera officiellement à la fin de l’année fait d’ores et déjà débat, la ministre s’est voulue pédagogue : « La vaccination est la plus grande découverte de l’Histoire de la médecine. On oublie qu’elle a sauvé des milliards de vies. » 

« La vaccination est la plus grande découverte de l’Histoire de la médecine. On oublie qu’elle a sauvé des milliards de vies. »

Plus d’un Français sur deux serait pourtant opposé à la vaccination infantile obligatoire. En cause ? Les potentiels effets secondaires neurologiques, musculaires mal mesurés de certains vaccins. « On a tellement oublié les maladies infectieuses qu’on croit qu’elles ont disparuOn se sent protégés », regrette la ministre, médecin de profession avant d’affirmer : « l’État, lui, n’a pas peur ». La veille, le député LREM et mathématicien Cédric Vilain avait lui aussi profité des Rencontres économiques pour défendre la vaccination. « Il y a plusieurs siècles, l’espérance de vie est passée de 26 à 28 ans. grâce aux vaccins. C’était formidable. Aujourd’hui, nous vivons jusqu’à 80 ans, mais nous n’avons jamais été aussi méfiants quant aux vaccins… Preuve qu’on n’apprend pas toujours du passé.»  La ministre de la Santé a de son côté également profité de l’événement pour  rappeler l’importance de la « vigilance citoyenne », face au progrès de la science. « En tant que ministre, je serai vigilante », a t-elle affirmé au sujet notamment du transhumanisme et de la question de l’homme « augmenté ». ou encore de « l’enfant parfait ». Et de conclure : « Accepter l’autre dans sa différence, c’est ce qui fait notre humanité ». Un sujet qui n’a pas fini d’être débattu. 

 

Capucine Coquand 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Anne Durupty (Arte) : « En 2018, Arte touchera 70 % des Européens dans leur langue maternelle »

Anne Durupty (Arte) : « En 2018, Arte touchera 70 % des Européens dans leur langue maternelle »

Spécialiste de l’univers audiovisuel, Anne Durupty a reçu une mission ardue en prenant les rênes d’Arte France : renouveler l’image d’une chaîne perçu...

Vincent Léonard (SEB) : « Une excellente coordination fait la force de notre équipe finance »

Vincent Léonard (SEB) : « Une excellente coordination fait la force de notre équipe finance »

L’une des clés de succès du groupe SEB repose sur le suivi des marges consolidées sur chaque catégorie de produit et chaque marché. De fait, l’équipe...

Tous les e-sports sont permis

Tous les e-sports sont permis

L'e-sport se professionnalise et s'affirme comme un éventail d'activités de divertissement à fort potentiel économique. Si les équipes et les organis...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message