Total cède ses actifs norvégiens

Près de deux mois après avoir signé un accord de partenariat avec Shell et Statoil, Total cède la totalité de ses actifs norvégiens à Statoil pour se concentrer sur des opérations moins coûteuses.

© McNAUGHT SHAANA - INPEX - TOTAL

Près de deux mois après avoir signé un accord de partenariat avec Shell et Statoil, Total cède la totalité de ses actifs norvégiens à Statoil pour se concentrer sur des opérations moins coûteuses.

Total réorganise son portefeuille d'actifs. Le pétrolier vient de convenir avec Statoil la cession de la totalité de ses intérêts dans le champ de Martin Linge (51 %) et la découverte de Garantiana (40% ) sur le plateau continental norvégien. Le montant de l’opération s'élèvera à 1,45 milliards de dollars avec une date effective au 1er janvier 2017. La transaction reste soumise à une due diligence finale ainsi qu’à l’approbation des autorités compétentes. « L’acquisition prochaine du portefeuille de Maersk Oil, qui fera de Total le deuxième opérateur en Mer du Nord, nous conduit à revoir notre portefeuille dans cette zone de façon à nous focaliser en priorité sur les actifs opérés pour lesquels Total pourra dégager des synergies et abaisser leurs points-morts » a déclaré Arnaud Breuillac, directeur général exploration-production de Total, dans un communiqué. Les opérations du groupe se limitaient dans cette zone, en effet, au seul champ de Martin Linge. Le 2 octobre dernier, Total a signé un accord de partenariat avec Shell et Statoil pour développer un projet de stockage de CO2 à grande échelle sur le plateau continental norvégien. Cet accord s’inscrit dans la feuille de route de Total visant à développer le captage, le stockage et la valorisation du CO2 (CCUS) comme un axe clé de sa stratégie bas carbone. La première phase de ce projet de stockage de CO2 vise une capacité d'environ 1,5 million de tonnes par an, puis, à terme, accueillera des volumes supplémentaires de CO2 dans l'optique de stimuler le développement de nouveaux projets industriels de captage de CO2 en Norvège et en Europe. De fait, s'il cède ses actifs Total entend rester présent en Norvège qui demeure « un pays stratégique pour Total et l'un des plus importants contributeurs à la production du groupe » assure le directeur général. Le pétrolier va désormais se concentrer sur des actifs majeurs non opérés tels que Ekofisk, Snohvit  ou Johan Sverdrup.

Charlotte Danjou

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Risqué mais rentable, le non coté séduit les investisseurs français. Également férus d’assurance-vie, ces derniers restent toutefois frileux devant la...

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le record en matière de déficit des différents régimes de retraite obligatoires et l’incertitude du niveau des pensions de retraites sensibilisent les...

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Le gouvernement ne s’est pas encore saisi des questions relatives à la transmission. Un enjeu qui est pourtant crucial pour maintenir l’attractivité d...

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Une entreprise ne se transmet pas comme un autre actif. Sa singularité économique, juridique et fiscale rejaillit directement sur son mode de transmis...

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Ce mardi, Frédéric Sicard a passé le bâton à son successeur Marie-Aimée Peyron, qui devient le 220è bâtonnier de Paris.

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Le fabricant français du cœur artificiel révolutionnaire repasse par la case financement afin de mener à terme son étude pivot.

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes »

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes...

Fondé en 1898, le groupe Renault est l’un des fleurons de l’industrie automobile française. Après une longue carrière dans l’administration publique,...

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Selon les données recueillies par S&P, les prix des entreprises européennes ciblées par les fonds ont atteint plus de dix fois leur excédent brut...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message