Théorème fête ses 25 ans

Créé en 1991, le cabinet de courtage et de conseil Théorème a fêté ses 25 ans d’existence fin 2016. Une période pendant laquelle il a su s’adapter aux évolutions du métier de courtier en assurances vers toujours plus de service et de conseil.

Créé en 1991, le cabinet de courtage et de conseil Théorème a fêté ses 25 ans d’existence fin 2016. Une période pendant laquelle il a su s’adapter aux évolutions du métier de courtier en assurances vers toujours plus de service et de conseil.

Née du rapprochement de deux sociétés de courtage en assurances, Théorème est une entreprise familiale et indépendante fondée en 1991 par Max de Font-Réaulx et rejoint par son frère Xavier en 1995. Présente en métropole à Paris, Lille et Annecy, ainsi qu’en Martinique, elle compte aujourd’hui cent collaborateurs et enregistre un chiffre d’affaires de 12,6 millions d’euros.

 

Déjà très investie dans les risques d’entreprises (40 % du chiffre d’affaires) et automobiles (38 %), Théorème souhaite faire de la protection sociale son prochain cheval de bataille. 100 % indépendante depuis 2006, l’entreprise mute par ailleurs au même rythme que ses clients, notamment en matière de technologies, une équipe « marketing et numérique » s’occupant spécialement de ces évolutions. Elle met de plus à leur disposition des outils extranets performants afin de leur permettre d’accéder facilement en ligne à leurs contrats et dossiers sinistres. Théorème est également présente à l’international grâce au réseau de courtiers d’assurance Worldwide Insurance Network Group (Wing Insurance) et reste ouverte à de nouvelles implantations régionales en France.

 

Le métier de courtier est actuellement en plein boom avec la hausse de l’incertitude et la multiplication des risques. Il s’avère donc nécessaire pour les acteurs du milieu de se distinguer et d’adapter une stratégie originale et efficace. Théorème n’y échappe pas : si sa forme sociale demeure inchangée (société par actions simplifiée), les postes de président et de directeur général s’effacent au profit d’un conseil de surveillance et d’un directoire. Le premier est chargé de guider le deuxième dans l’élaboration et la conduite de la stratégie de l’entreprise, ainsi qu’à garantir son développement. Une stratégie que seules les années nous diront gagnante ou non.


MSC

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Bruno Le Maire : « Le cadre est posé pour cinq ans »

Bruno Le Maire : « Le cadre est posé pour cinq ans »

Chose promise, chose due. Annoncée lors de la campagne par Emmanuel Macron, la réforme fiscale se concrétise. Retour, avec Bruno Le Maire, ministre de...

Isabelle de Silva fait autorité

Isabelle de Silva fait autorité

Très discrète durant les douze premiers mois de son mandat à la tête de l’Autorité de la concurrence, Isabelle de Silva s’appuie sur sa grande technic...

Archers vise l'international

Archers vise l'international

Attentifs à leur croissance et à la stratégie de leur positionnement, les associés d’Archers affichent une certaine sérénité face à la réussite de leu...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message