Spotify se la joue « solo » en Bourse

Le service de streaming musical envisage une IPO dès les prochains mois. Pour ce faire, il aurait décidé de se passer des services d'une banque d'affaires. Atypique !

Le service de streaming musical envisage une IPO dès les prochains mois. Pour ce faire, il aurait décidé de se passer des services d'une banque d'affaires. Atypique !

Joli pied de nez aux plus grandes boutiques de M&A de Wall Street, Spotify, licorne parmi les licornes, aurait décidé de s'introduire en Bourse en solitaire. Une information relayée par les très sérieux The Wall Street Journal et MergerMarket. Entre désir de s'affranchir d'intermédiaires coûteux et critiqués pour leur rôle lors de récentes IPO technologiques décevantes, et celui de montrer ses muscles, le service de streaming musical adopte en tout cas une approche atypique. Il faut remonter à 1989 pour voir une cotation directe de grande ampleur avec l'exemple Freddie Mac. En général, ce genre d'arrivée désintermédiée sur les marchés est réservée aux petites valorisations – Spotify en est loin avec un objectif de valeur d'entreprise avoisinant 10 MD$. Outre l'économie réalisée par l'absence de banque d'affaires, la start-up suédoise espère offrir à ses actionnaires des conditions de conservations de titres moins contraignantes, et s'éviter un décalage de prix de l'IPO entre celui calculé par la banque et celui décidé par le marché. Encore faut-il que ce pari réussisse et n'aggrave pas la volatilité d'une action qui sera moins protégée par des blocs d'actionnaires stables.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Antoine Morgaut (Syntec Recrutement) : « le digital ne remplace pas le métier de conseil en recrutement »

Antoine Morgaut (Syntec Recrutement) : « le digital ne remplace pas le métier de conseil en recrutem...

Syntec Conseil en recrutement constitue la seule structure représentative de la profession qui rassemble près de 130 cabinets de recrutement. Antoine...

Unibail-Rodamco : un programme opportuniste de rachat d'actions

Unibail-Rodamco : un programme opportuniste de rachat d'actions

Le premier groupe européen coté d'immobilier commercial met en œuvre un programme de rachat d'actions d'un montant maximal de 750 millions d'euros, ho...

Le chiffre du jour : 550 €

Le chiffre du jour : 550 €

En août 2017, le kilo de vanille a atteint la somme record de 550 euros, il n’était que de cinquante-trois euros il y a quatre ans. La précaution néce...

Christian Combes (Eiffage) : "Défenseur de l’africanisation des ressources locales"

Christian Combes (Eiffage) : "Défenseur de l’africanisation des ressources locales"

Après dix ans d’absence à l’international, le groupe Eiffage entreprend avec succès sa reconquête du continent. Retour sur la stratégie du groupe en A...

Quels enjeux pour les sénatoriales ?

Quels enjeux pour les sénatoriales ?

Le 24 septembre, les grands électeurs sont appelés à renouveler la moitié du Sénat. L’arrivée de 170 nouveaux élus à la chambre haute aura-t-elle un i...

Stéphane Gicquel : du côté des victimes

Stéphane Gicquel : du côté des victimes

INFLUENCEUR. Interlocuteur régulier des pouvoirs publics, le secrétaire général de la Fenvac (Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accid...

Le Défenseur des droits aux côtés des avocats

Le Défenseur des droits aux côtés des avocats

Se saisissant de la question des conditions de travail dans les cabinets d’avocats, le gardien des droits individuels a lancé au début de l’été une en...

Une arme supplémentaire pour la Cnil

Une arme supplémentaire pour la Cnil

La société Hertz France écope de la première sanction pécuniaire prononcée en vertu de la loi pour une République numérique.

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message