Spotify se la joue « solo » en Bourse

Le service de streaming musical envisage une IPO dès les prochains mois. Pour ce faire, il aurait décidé de se passer des services d'une banque d'affaires. Atypique !

Le service de streaming musical envisage une IPO dès les prochains mois. Pour ce faire, il aurait décidé de se passer des services d'une banque d'affaires. Atypique !

Joli pied de nez aux plus grandes boutiques de M&A de Wall Street, Spotify, licorne parmi les licornes, aurait décidé de s'introduire en Bourse en solitaire. Une information relayée par les très sérieux The Wall Street Journal et MergerMarket. Entre désir de s'affranchir d'intermédiaires coûteux et critiqués pour leur rôle lors de récentes IPO technologiques décevantes, et celui de montrer ses muscles, le service de streaming musical adopte en tout cas une approche atypique. Il faut remonter à 1989 pour voir une cotation directe de grande ampleur avec l'exemple Freddie Mac. En général, ce genre d'arrivée désintermédiée sur les marchés est réservée aux petites valorisations – Spotify en est loin avec un objectif de valeur d'entreprise avoisinant 10 MD$. Outre l'économie réalisée par l'absence de banque d'affaires, la start-up suédoise espère offrir à ses actionnaires des conditions de conservations de titres moins contraignantes, et s'éviter un décalage de prix de l'IPO entre celui calculé par la banque et celui décidé par le marché. Encore faut-il que ce pari réussisse et n'aggrave pas la volatilité d'une action qui sera moins protégée par des blocs d'actionnaires stables.

 

FS