SNCF et AccorHotels font voiture commune dans l'Orient-Express

Le groupe hôtelier rachète la moitié des parts détenues par l'entreprise publique ferroviaire dans la filiale d'exploitation de la mythique ligne vers l'Orient.

Le groupe hôtelier rachète la moitié des parts détenues par l'entreprise publique ferroviaire dans la filiale d'exploitation de la mythique ligne vers l'Orient.

Symbole de luxe et de raffinement sur les rails depuis 1883, l'Orient-Express reliait Paris à Constantinople en 76 heures à ses débuts. Un conflit armé mondial, suivi d'une guerre froide, et une concurrence accrue de l'aviation de masse auront raison de lui à la fin des années 1970, un arrêt de service qui ne sera pas sans participer de sa légende. Souvent annoncé sur le retour, le train va officiellement s'offrir une seconde jeunesse grâce à l'alliance conclue entre la SNCF et AccorHotels. Précisément, l'entreprise publique a accepté de céder 50 % de ses parts dans l'Orient-Express au champion français de l'hôtellerie. Les ferrovipathes peuvent se réjouir d'un tel partenariat entre ces spécialistes du train et du voyage, tous deux bien qualifiés pour faire avancer, à lente douceur, les luxueux wagons-lits de la mythique ligne vers l'Orient. Leur ambition pour l' « OE » est d'organiser des voyages et événements privés en Europe et en Asie et continuer de bâtir la légende de cette locomotive tant de fois contées, que cela soit à travers les polars d'Agatha Christie ou les romans de Guillaume Apollinaire.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Françoise Sivignon (Médecins du monde) : la combattante

Françoise Sivignon (Médecins du monde) : la combattante

À la fois médecin urgentiste et militante politique, actrice de terrain et lanceuse d’alerte, Françoise Sivignon préside depuis plus de deux ans aux d...

Michel Barnier : Consensus à la savoyarde

Michel Barnier : Consensus à la savoyarde

PORTRAIT. Mandaté à l’été 2016 par la Commission européenne pour piloter les négociations avec le Royaume-Uni, le très réservé Michel Barnier a aujour...

Christophe Douat (MedinCell) : « L’autodétention du capital répond à notre vision humaniste de la pharmacie »

Christophe Douat (MedinCell) : « L’autodétention du capital répond à notre vision humaniste de la ph...

Lorsqu’elles ne sont pas simplement oubliées, les pilules diffusent une quantité immédiate de substances actives dépassant les normes thérapeutiques e...

Amundi PEF et BNPP Paribas au capital de Fondasol

Amundi PEF et BNPP Paribas au capital de Fondasol

L'opération permet au bureau d'études spécialisé dans l'analyse des sols de réorganiser son capital autour des cadres dirigeants et des salariés, majo...

Fed : la hausse des taux se poursuivra en 2018

Fed : la hausse des taux se poursuivra en 2018

Ce mercredi 13 décembre la banque centrale des États-Unis devrait annoncer sans grande surprise le relèvement de son taux directeur. Cette réunion mon...

Atos souhaite racheter Gemalto pour 4.3 milliards d’euros

Atos souhaite racheter Gemalto pour 4.3 milliards d’euros

Ce lundi 11 décembre, Thierry Breton, PDG d’Atos, a lancé une offre publique d’achat (OPA) de 4.3 milliards d’euros auprès du spécialiste français des...

Amazon étend sa présence en Chine

Amazon étend sa présence en Chine

Malgré une législation contraignante qui le contraint à s'allier localement, le géant américain Amazon étend considérablement son marché du cloud comp...

Fertilisants : K+S cède 2 filiales au management

Fertilisants : K+S cède 2 filiales au management

Le groupe coté allemand se sépare de deux unités françaises au profit de leur management.

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message