Safran-Zodiac : l'union fait la force

Zodiac Aerospace décide de s'allier à Safran pour rester dans la course mondiale des équipementiers aéronautiques.

Zodiac Aerospace décide de s'allier à Safran pour rester dans la course mondiale des équipementiers aéronautiques.

Le rapprochement entre Safran et Zodiac Aerospace, loin d'être surprenant, constitue un « petit » événement dans l'histoire de notre industrie nationale. Fleuron tricolore de l'aéronautique depuis 1896, longtemps défendu becs et ongles par les héritiers de la famille fondatrice contre toute tentative de rachat, Zodiac s'adosse finalement à un groupe trois fois plus gros (17,4 milliards d'euros de chiffre d'affaires pour Safran en 2015). Si Didier Domange, président du conseil de surveillance, estime que Safran est « le meilleur partenaire possible », cette opération s'inscrit davantage dans une logique de réaction que d'action.

D'une part, Zodiac est malmené par le marché ces dernières années – son action a perdu 60 % de sa valeur depuis 2015 – en raison de ses retards répétés de livraisons de sièges et d'équipements de cabines. D'autre part, la concurrence américaine a nettement fourbi ses armes afin de se tailler la part de lion du marché : Goodrich s'est joint à United Technologies pour devenir numéro un mondial (plus de 25 milliards de dollars de revenus) alors que Rockwell Collins vient d'annoncer le rachat du fabricant de sièges B/E Aerospace (7,1 milliards de dollars de CA ensemble). Outre les synergies de coûts annuelles de l'ordre de 200 millions d'euros, l'union Safran-Zodiac crée tout de même le numéro deux mondial du secteur (10 milliards d'euros de revenus environ). Et la famille Domange ne disparaît pas du paysage industriel puisqu'elle prend 9,8 % du capital de son nouveau partenaire.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le chiffre du jour : 30 000

Le chiffre du jour : 30 000

C’est le nombre d’emplois d’animateurs éducatifs et sportifs qui sont menacés par la réforme des rythmes scolaires promue par le ministre de l’Éducati...

Antoine Morgaut (Syntec Recrutement) : « le digital ne remplace pas le métier de conseil en recrutement »

Antoine Morgaut (Syntec Recrutement) : « le digital ne remplace pas le métier de conseil en recrutem...

Syntec Conseil en recrutement constitue la seule structure représentative de la profession qui rassemble près de 130 cabinets de recrutement. Antoine...

Unibail-Rodamco : un programme opportuniste de rachat d'actions

Unibail-Rodamco : un programme opportuniste de rachat d'actions

Le premier groupe européen coté d'immobilier commercial met en œuvre un programme de rachat d'actions d'un montant maximal de 750 millions d'euros, ho...

Le chiffre du jour : 550 €

Le chiffre du jour : 550 €

En août 2017, le kilo de vanille a atteint la somme record de 550 euros, il n’était que de cinquante-trois euros il y a quatre ans. La précaution néce...

Christian Combes (Eiffage) : "Défenseur de l’africanisation des ressources locales"

Christian Combes (Eiffage) : "Défenseur de l’africanisation des ressources locales"

Après dix ans d’absence à l’international, le groupe Eiffage entreprend avec succès sa reconquête du continent. Retour sur la stratégie du groupe en A...

Quels enjeux pour les sénatoriales ?

Quels enjeux pour les sénatoriales ?

Le 24 septembre, les grands électeurs sont appelés à renouveler la moitié du Sénat. L’arrivée de 170 nouveaux élus à la chambre haute aura-t-elle un i...

Stéphane Gicquel : du côté des victimes

Stéphane Gicquel : du côté des victimes

INFLUENCEUR. Interlocuteur régulier des pouvoirs publics, le secrétaire général de la Fenvac (Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accid...

Le Défenseur des droits aux côtés des avocats

Le Défenseur des droits aux côtés des avocats

Se saisissant de la question des conditions de travail dans les cabinets d’avocats, le gardien des droits individuels a lancé au début de l’été une en...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message