Revenu universel : la proposition qui divise

Émergeant depuis quelques semaines comme une solution pour lutter contre la grande précarité, le revenu universel est aujourd’hui au cœur d’un débat d’idées. Retour sur une mesure, déjà expérimentée dans plusieurs pays, qui oppose les candidats à la présidentielle au-delà des clivages habituels.

Émergeant depuis quelques semaines comme une solution pour lutter contre la grande précarité, le revenu universel est aujourd’hui au cœur d’un débat d’idées. Retour sur une mesure, déjà expérimentée dans plusieurs pays, qui oppose les candidats à la présidentielle au-delà des clivages habituels.

EDITO. Il n’aura fallu que quelques mois au sujet pour devenir incontournable. Présenté par certains candidats à la présidentielle comme « la » solution pour éradiquer la pauvreté, le revenu universel – aussi appelé revenu de base ou d’existence – est aujourd’hui au cœur d’un débat à la fois économique, philosophique et juridique.Soutenu par plus de 51 % des Français, selon un sondage réalisé par BVA en mai dernier, il correspond à un droit – celui pour tout citoyen, sans condition ni de revenu ni d’âge, de vivre avec un minimum de ressources pour répondre à certains besoins primaires, comme se nourrir et s’habiller – et à un besoin. Celui de simplifier un système d’aides sociales devenu à la fois trop lourd et trop coûteux. Seulement voilà, si la mesure révèle des intentions louables, elle suscite plusieurs interrogations, notamment concernant son financement. Véritable défenseur du revenu universel, le candidat Benoît Hamon a lui-même chiffré le projet à plus de 300 milliards d’euros. À la critique technique portant sur la faisabilité du projet, s’ajoute, chez certains, une réserve d’ordre moral. Car en offrant la possibilité d’exercer des activités non productives, comme le bénévolat ou l’éducation de ses enfants, le revenu universel rendrait secondaire la valeur travail. Or,« la dignité passe par le travail »,estime, entre autres, Vincent Peillon, agrégé de philosophie, ex-ministre de l’Éducation, pourfendeur du revenu universel et ex-candidat à la primaire de la gauche, l’événement qui aura incontestablement remis le sujet sur le devant de la scène médiatico-politique. Reste à en comprendre les tenants et les aboutissants, au-delà des arguments de campagne.

 

? Retrouvez l'article de fond :  Revenu universel : solution miracle ou trappe à pauvreté ?

 

Capucine Coquand 

@CapucineCoquand

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Coat Haut de Sigy : entre pénal financier et conformité

Coat Haut de Sigy : entre pénal financier et conformité

À 34 et 36 ans, Claire de Haut de Sigy et Julian Christen Coat s’installent pour fonder leur propre structure consacrée à la fois au contentieux pénal...

Exclusif : Stehlin & Associés s’offre les services de Jean-François Copé

Exclusif : Stehlin & Associés s’offre les services de Jean-François Copé

L’ancien président de l’UMP redevient avocat aux côtés de Marc Pierre Stehlin. Une arrivée remarquée sur le marché des avocats d’affaires.

Publicité digitale : le pré carré des Gafa sous pression

Publicité digitale : le pré carré des Gafa sous pression

Google, Facebook et bientôt Amazon : les géants du Net captent la majorité des investissements publicitaires digitaux en France. Pourtant, les scandal...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message