Question d'équilibre

EDITO

EDITO

Avril 2017. La classe politique est sens dessus dessous. À un mois du premier tour de la présidentielle, la droite comme la gauche, incapables de gérer les crises internes, ont d’ores et déjà perdu toute chance de l’emporter. Une aubaine pour Emmanuel Macron. Qui pouvait faire de l’ombre à ce candidat à la fois jeune, dynamique, charismatique et à la tête d’un mouvement politique d’un nouveau genre ? Personne. Élu au second tour avec 66 % des suffrages, le huitième président de la Ve République impose rapidement son style. Lutte antiterroriste, modification du code du travail, réforme de la fiscalité… En quelques mois, l’ex-banquier d’affaires astreint son gouvernement à un rythme effréné. Si bien qu’opposition, syndicats et médias peinent à suivre la cadence. Peu importe. Les Français ont élu le leader d’En Marche ! pour réformer le pays en profondeur, faire bouger les lignes et redorer le blason de la classe politique.

Pourra-t-il continuer dans cette voie, sans provoquer une importante gronde sociale ? Difficile à dire. Si une certaine branche de son électorat, notamment les chefs d’entreprise, se montre satisfaite par les premières réformes économiques, saluant la capacité de l’exécutif à recréer de la confiance, d’autres se sentent largement laissés pour compte. « Je vous demande un petit effort pour m’aider à relancer l’économie du pays », expliquait le chef de l’État à un parterre de retraités déçus et inquiets dans le courant du mois de mars. Du côté des fonctionnaires, la tension est également palpable. Ils étaient des milliers à manifester contre la politique de l’exécutif, aux côtés des cheminots et du personnel des transports aériens quelques jours plus tard. Pour les rassurer, Emmanuel Macron devra sans doute écouter leurs appréhensions et rééquilibrer sa politique, qui, pour l’heure, privilégie largement l’offre. Le Président, devenu en l’espace d’un an une véritable figure planétaire, aura aussi à prouver qu’il est bel et bien ce progressiste capable de mener des réformes sociétales ambitieuses, au-delà des thématiques économiques et des grands sujets internationaux.

@CapucineCoquand

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Francis Charhon (Scala Patrimoine) : « Nous sommes entrés dans l’ère d’une philanthropie moderne »

Francis Charhon (Scala Patrimoine) : « Nous sommes entrés dans l’ère d’une philanthropie moderne »

Ancien président de Médecins sans frontières, directeur général de la Fondation de France pendant près de 25 ans et créateur du Centre français des fo...

European Camping Group valorisé 730 M€ par Ontario Teachers

European Camping Group valorisé 730 M€ par Ontario Teachers

Le fonds de pension canadien se fait une place au capital de l’hôtelier en plein air. Carlyle et Montefiore demeurent majoritaires.

Paul Hasting s’installe en Californie

Paul Hasting s’installe en Californie

La firme internationale ouvre un bureau à Los Angeles grâce au recrutement d’une équipe de cinq associés en provenance de Loeb & Loeb.

DS Avocats signe une nouvelle alliance sud-américaine

DS Avocats signe une nouvelle alliance sud-américaine

Le cabinet français parfait son réseau international DS en y intégrant un nouveau membre : le cabinet colombien Macías Gómez & Asociados.

Record des transferts d’argent vers les pays pauvres en 2017

Record des transferts d’argent vers les pays pauvres en 2017

Le montant des fonds que les pays à revenus faibles ou moyens ont reçus l’an passé a atteint un niveau record avec 466 milliards de dollars contre 429...

Économie circulaire : le gouvernement présente sa stratégie

Économie circulaire : le gouvernement présente sa stratégie

Edouard Philippe a dévoilé la feuille de route du gouvernement visant à développer l’économie circulaire. Cette démarche s’inscrit dans la politique d...

Oncologie : Servier débourse 2,4 MD$ pour la filiale de Shire

Oncologie : Servier débourse 2,4 MD$ pour la filiale de Shire

S’il complète son portefeuille de médicaments contre les maladies rares, le pharma tricolore paie cher l’addition : près de dix fois les revenus de la...

ADP s’offre l’aéroport d’Amman

ADP s’offre l’aéroport d’Amman

ADP grimpe à 51 % du capital du concessionnaire de l’aéroport de la capitale jordanienne, la principale porte d’entrée vers les sites de Petra et de l...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message