Quelle place pour la France et l’Europe dans la course technologique ?

La première édition des Rendez-vous de Bercy, qui s’est tenue le 21 novembre, a permis de dresser un constat autour de la place de la France et de l’Europe dans le domaine des technologies.

La première édition des Rendez-vous de Bercy, qui s’est tenue le 21 novembre, a permis de dresser un constat autour de la place de la France et de l’Europe dans le domaine des technologies.

« Le monde est en meilleure forme, mais il reste de la place pour l’amélioration et pour l’innovation », affirme Gordon Brown, envoyé spécial des Nations Unies pour l’éducation et ancien Premier ministre britannique. Une déclaration qui fait facilement écho à la place de la France et de l’Europe dans la course à la technologie. En tête, se trouvent sans surprise les États-Unis, propulsés par le célèbre Gafa (Google, Apple, Facebook et Amazon) qui règne en maître sur la Silicon Valley, mais également les Brics (Brésil, Inde, Chine, Afrique du Sud) qui comptent des zones technologiques montantes comme celle de la municipalité de Shenzhen en Chine. Si la redistribution de la puissance technologique permet à des pays de se développer économiquement, elle se fait aujourd’hui au détriment des États européens.

Un train de retard pour la France

L’Europe et la France se sont largement laissé dépasser au fil des années. La France, qui se positionnait en leader pendant le boom technologique des années 1980 dans les domaines de l’informatique, des transports et de l’énergie, n’a pas encore su se renouveler. Des grands groupes comme le Gafa se sont approprié le leadership et ont pris la place des États dans la course à la technologie. Pour Isabelle Kocher, directeur général du groupe Engie, il faut voir plus loin : « Tout ceci n’est pas un simple changement technologique, mais une nouvelle conscience par rapport à ce dont le monde a besoin. »

Quelles solutions pour l’innovation ?

Aujourd’hui, les grands groupes entrepreneuriaux comme les Gafa font la pluie et le beau temps. Ils tendent à devenir de véritables puissances politiques notamment grâce aux réseaux sociaux, nouvel espace de démocratie et de débat. Si l’Europe veut faire le poids, et redevenir un leader technologique, il faudra qu’elle fusionne ses puissances nationales et entrepreneuriales afin de créer des « super-pôles » européens. Et en même temps, arriver à maîtriser ce nouveau modèle en assouplissant et en encadrant la réglementation européenne en matière d’innovation. « La révolution de l’innovation est aussi essentielle que la révolution industrielle », note Steve Blank, entrepreneur et professeur à Stanford. Tharman Shanmugaratnam, vice-Premier ministre et ministre coordinateur des politiques économiques et sociales de Singapour, rappelle le résultat d’une étude selon laquelle plus de la moitié des personnes interrogées « pensent que les enfants seront moins bien que leurs parents ». Regagner la puissance technologique, c’est aussi donner confiance aux générations futures et leur garantir une meilleure place pour l'avenir. 

MP

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Risqué mais rentable, le non coté séduit les investisseurs français. Également férus d’assurance-vie, ces derniers restent toutefois frileux devant la...

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le record en matière de déficit des différents régimes de retraite obligatoires et l’incertitude du niveau des pensions de retraites sensibilisent les...

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Le gouvernement ne s’est pas encore saisi des questions relatives à la transmission. Un enjeu qui est pourtant crucial pour maintenir l’attractivité d...

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Une entreprise ne se transmet pas comme un autre actif. Sa singularité économique, juridique et fiscale rejaillit directement sur son mode de transmis...

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Ce mardi, Frédéric Sicard a passé le bâton à son successeur Marie-Aimée Peyron, qui devient le 220è bâtonnier de Paris.

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Le fabricant français du cœur artificiel révolutionnaire repasse par la case financement afin de mener à terme son étude pivot.

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes »

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes...

Fondé en 1898, le groupe Renault est l’un des fleurons de l’industrie automobile française. Après une longue carrière dans l’administration publique,...

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Selon les données recueillies par S&P, les prix des entreprises européennes ciblées par les fonds ont atteint plus de dix fois leur excédent brut...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message