Notaires : l’installation du hasard

L'application de la loi Macron qui offre 1 650 places pour de nouveaux notaires ne semble pas respecter la philosophie du texte.

L'application de la loi Macron qui offre 1 650 places pour de nouveaux notaires ne semble pas respecter la philosophie du texte.

Alors que la plate-forme d’enregistrement des candidatures pour la création des nouveaux offices notariaux est ouverte depuis le 16 novembre dernier, le Conseil supérieur du notariat (CSN) demande au gouvernement de suspendre la procédure. L'application de la loi Macron qui offre 1 650 places pour de nouveaux notaires ne semble pas respecter la philosophie du texte. En cause : le système du tirage au sort par la Chancellerie entre des candidats dont certains sont déjà associés. Pour l’institution représentative de la profession, seuls les jeunes notaires désireux de s’installer, soit les primo-installants, devraient avoir cette faculté. Le CSN, qui parle de « capharnaüm », est soutenu dans cette démarche par la Chambre des notaires de Paris. Il demande qu’un concours soit institué en remplacement du tirage au sort.

 

Face à ses critiques, la Chancellerie a fait savoir que la procédure mis en place répond au principe de liberté d’installation « pour quiconque remplit les conditions » de la loi du 6 août 2015. « Des notaires déjà installés pouvaient donc candidater à condition qu’ils démissionnent de leur office précédant […]. Des sociétés pouvaient également candidater à condition que l’un au moins de leurs associés exerce ensuite dans l’office qui pourrait leur être attribué. » Quant aux tirages au sort, ils ont lieur zone par zone. 

 

PDA

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Coat Haut de Sigy : entre pénal financier et conformité

Coat Haut de Sigy : entre pénal financier et conformité

À 34 et 36 ans, Claire de Haut de Sigy et Julian Christen Coat s’installent pour fonder leur propre structure consacrée à la fois au contentieux pénal...

Exclusif : Stehlin & Associés s’offre les services de Jean-François Copé

Exclusif : Stehlin & Associés s’offre les services de Jean-François Copé

L’ancien président de l’UMP redevient avocat aux côtés de Marc Pierre Stehlin. Une arrivée remarquée sur le marché des avocats d’affaires.

Publicité digitale : le pré carré des Gafa sous pression

Publicité digitale : le pré carré des Gafa sous pression

Google, Facebook et bientôt Amazon : les géants du Net captent la majorité des investissements publicitaires digitaux en France. Pourtant, les scandal...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message