Neutralité du web aux États-Unis : la fin est-elle proche ?

Aux États-Unis, la guerre est déclarée sur la neutralité du web. Ajit Pai, le nouveau président de la Federal Communications Commission (FCC), souhaiterait supprimer l’équité dans la gestion des flux de données. Un vote formel de la commission doit avoir lieu le 14 décembre prochain.
Ajit Pai

Aux États-Unis, la guerre est déclarée sur la neutralité du web. Ajit Pai, le nouveau président de la Federal Communications Commission (FCC), souhaiterait supprimer l’équité dans la gestion des flux de données. Un vote formel de la commission doit avoir lieu le 14 décembre prochain.

La neutralité du web, aux États-Unis, de quoi s’agit-il ? La neutralité du web ou « network neutrality » consiste à garantir l’égalité de traitement des flux de données. Un système qui permet d’éviter les discriminations à l’égard des sources et du contenu de l’information diffusée sur Internet. Cela contraint les fournisseurs d’internet à ne pas brider l’accès au réseau des « petites » entreprises présentes sur le Web.

Une neutralité d’internet, actuellement remise en question, aux États-Unis. En effet, l’administration de Donald Trump souhaite la voir disparaître, malgré les oppositions des grandes entreprises telles que Google, Twitter ou Amazon. Une lettre ouverte vient d’être adressée au patron de la FCC par plus de 240 signataires, dont de grandes entreprises comme Airbnb, Vimeo... Une lettre qui prévient des risques économiques que cette disparition pourrait engendrer. Ils se sont fondés sur le Cyber Monday (soldes en e-commerce) pour montrer l’importance économique de la neutralité du web. L’an dernier, par exemple, 3,5 milliards de dollars ont circulé au cours de ce jour de soldes sur Internet.

 « La croissance économique est possible grâce à un Internet libre et ouvert. Notre règle actuelle, celle de la neutralité du Net, soutient l’innovation et met toutes les entreprises à égalité face aux consommateurs. », exprime les signataires de la lettre ouverte.

Si la neutralité du web disparait, les fournisseurs d’accès à internet (FAI) favoriseront certains sites au détriment d’autres. Certains fournisseurs du net pourraient devoir payer pour utiliser des « voies rapides ». Quand les petits fournisseurs de vidéo ou de jeu en ligne ou autres pourraient être relégués à la voie lente. Le projet est donc envisagé par certains comme une remise en cause du respect de la liberté d’expression. 

Ajit Pai propose cette mesure pour permettre aux FAI d’augmenter leurs investissements sur les réseaux. Les fournisseurs d’accès à Internet considèrent que ce projet va permettre de faire « des milliards de dollars d’investissements ».

Le 7 décembre est prévue une manifestation dans tous les États-Unis pour soutenir la neutralité du web, même s’il semble bien que ce projet américain ait de grandes chances d’être adopté.

 

Coline Ziegler (@colineziegler)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Ingelaere Avocats se renforce

Ingelaere Avocats se renforce

Ingelaere Avocats accueille une nouvelle collaboratrice au sein de son bureau de Lille qui ouvrira en février prochain.

Facebook France va déclarer ses revenus en France, dès cette année

Facebook France va déclarer ses revenus en France, dès cette année

Facebook France déclarait, Jusqu’à présent, la majorité de ses revenus en Irlande. En juillet dernier, le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjo...

Au volant du Velar

Au volant du Velar

Anthony Guillen, le Velar sous l’œil expert d’un financier.

La Tech 2018 en 10 points

La Tech 2018 en 10 points

Comme chaque année, GP Bullhound, le conseil à forte valeur ajoutée dans les secteurs technologiques, présente son pronostic des tendances à venir. Pe...

Gucci abandonne Puma

Gucci abandonne Puma

Dans les tuyaux depuis plusieurs mois, la cession de l’équipementier sportif est officielle. Kering passe la main à ses propres actionnaires dont Arté...

Urbanisme : le Gouvernement veut en finir avec les recours abusifs

Urbanisme : le Gouvernement veut en finir avec les recours abusifs

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires a reçu ce jour le rapport de propositions de Madame Christine Maugüé conseillère d’État, pour...

Se développer ou périr

Se développer ou périr

Cette deuxième édition du classement des entreprises en croissance nous a réservé bien des surprises. Passage en revue.

Bouygues décroche un maxi-contrat en Australie

Bouygues décroche un maxi-contrat en Australie

Le groupement Cross Yarra Partnership, dont fait partie Bouygues Construction, a remporté le contrat de construction du métro de Melbourne, pour un mo...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message