Muzinich & Co partagé sur le crédit corporate

La société d’investissement américaine fondée en 1998 par Georges Muzinich présente une photographie contrastée des dernières tendances qui ont remué l’univers de la dette d’entreprise. Entre danger et opportunité, les équipes de la société d’investissement donne une grille de lecture pour pouvoir naviguer à horizon dégagé.

© DR

La société d’investissement américaine fondée en 1998 par Georges Muzinich présente une photographie contrastée des dernières tendances qui ont remué l’univers de la dette d’entreprise. Entre danger et opportunité, les équipes de la société d’investissement donne une grille de lecture pour pouvoir naviguer à horizon dégagé.

Les incertitudes outre-Atlantique

Les bons du trésor ont bénéficié d’un flight to quality conduisant à leur surperformance. Cela contraste avec les moins bonnes performances des obligations. Selon les observateurs de Muzinich & Co, ce sont bien les actifs à duration plus longue qui ont profité de la configuration macroéconomique. Ainsi, les bons du trésor comme les obligations classées investment grade ont surperformé le high yield. En effet, les actifs risqués sont impactés par la perspective d’une politique de la Fed qui s’annonce moins accommodante et d’une guerre commerciale américano-chinoise dont l’issue paraît bien incertaine. On notera par ailleurs que le secteur des technologies a été touché par le scandale adossé à Facebook et les tweets de Donald Trump à l’encontre d’Amazon. Enfin, le marché du crédit semble être intéressant dans la mesure où le re-pricing des loans encouragent les investisseurs à négocier des emprunts à de meilleurs taux. Néanmoins, cet intérêt retrouvé a eu pour issue une légère hausse des prix, conséquence de l’augmentation de la demande, ce qui indique que les investisseurs semblent comprendre les fondamentaux des émetteurs. De plus, la maison a constaté « une augmentation des émissions de CLO, ce qui renforce le contexte technique ».

L’Europe craint la volatilité

Les marchés européens du crédit ont été globalement bons au mois de mars, mais connaissent une tendance baissière ces derniers jours, notamment du fait du retour de la volatilité en fin de trimestre. Toutefois, les équipes de Muzinich relèvent une information intéressante, et non des moindres : «le crédit européen a surperformé le crédit américain au cours du mois et du trimestre, la Réserve fédérale américaine ayant entamé une trajectoire de hausse des taux plus agressive. » Les valeurs investment grade profitent de la politique accommodante de la BCE, qui a annoncé maintenir les taux au moins jusqu’à la fin de l’année. Cependant, le high yield a souffert de la volatilité liée aux « tarifs douaniers américains récemment annoncés sur les métaux qui ont créé des préoccupations de guerre commerciale mondiale ». En outre, le secteur des technologies s’est crispé sous le coup d’une éventuelle recrudescence d’intensité réglementaire amenée par les États-Unis.

Des marchés émergents à suivre

L’Asie sous-performe légèrement du fait de l’offre abondante et les tensions commerciales engendrées par la présidence américaine. L’Amérique latine a tiré profit d’un important désendettement, conséquence de nombreuses adjudications obligataires. Les secteurs ayant tiré l’activité sur le mois de mars ont été les télécommunications, la technologie et les infrastructures. Les mauvais élèves se trouvent être les secteurs du papier et de la consommation. La réélection de Vladimir Poutine a été concomitante avec une baisse des taux de 25 points de base décidée par la Banque centrale de Russie.

Yacine Kadri

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Francis Charhon (Scala Patrimoine) : « Nous sommes entrés dans l’ère d’une philanthropie moderne »

Francis Charhon (Scala Patrimoine) : « Nous sommes entrés dans l’ère d’une philanthropie moderne »

Ancien président de Médecins sans frontières, directeur général de la Fondation de France pendant près de 25 ans et créateur du Centre français des fo...

European Camping Group valorisé 730 M€ par Ontario Teachers

European Camping Group valorisé 730 M€ par Ontario Teachers

Le fonds de pension canadien se fait une place au capital de l’hôtelier en plein air. Carlyle et Montefiore demeurent majoritaires.

Paul Hasting s’installe en Californie

Paul Hasting s’installe en Californie

La firme internationale ouvre un bureau à Los Angeles grâce au recrutement d’une équipe de cinq associés en provenance de Loeb & Loeb.

DS Avocats signe une nouvelle alliance sud-américaine

DS Avocats signe une nouvelle alliance sud-américaine

Le cabinet français parfait son réseau international DS en y intégrant un nouveau membre : le cabinet colombien Macías Gómez & Asociados.

Record des transferts d’argent vers les pays pauvres en 2017

Record des transferts d’argent vers les pays pauvres en 2017

Le montant des fonds que les pays à revenus faibles ou moyens ont reçus l’an passé a atteint un niveau record avec 466 milliards de dollars contre 429...

Économie circulaire : le gouvernement présente sa stratégie

Économie circulaire : le gouvernement présente sa stratégie

Edouard Philippe a dévoilé la feuille de route du gouvernement visant à développer l’économie circulaire. Cette démarche s’inscrit dans la politique d...

Oncologie : Servier débourse 2,4 MD$ pour la filiale de Shire

Oncologie : Servier débourse 2,4 MD$ pour la filiale de Shire

S’il complète son portefeuille de médicaments contre les maladies rares, le pharma tricolore paie cher l’addition : près de dix fois les revenus de la...

ADP s’offre l’aéroport d’Amman

ADP s’offre l’aéroport d’Amman

ADP grimpe à 51 % du capital du concessionnaire de l’aéroport de la capitale jordanienne, la principale porte d’entrée vers les sites de Petra et de l...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message