Mathieu Dominguez : « Nous sommes un accélérateur de business ! »

À l’heure où les projets se complexifient et où les clients relèvent des challenges d’une importance croissante, leurs partenaires doivent faire preuve d’agilité. KLB Group revient sur la nécessité de questionner régulièrement ses propres organisations et méthodes pour y parvenir.
Mathieu Dominguez, directeur associé, KLB Group

À l’heure où les projets se complexifient et où les clients relèvent des challenges d’une importance croissante, leurs partenaires doivent faire preuve d’agilité. KLB Group revient sur la nécessité de questionner régulièrement ses propres organisations et méthodes pour y parvenir.

Décideurs. Quel est votre rôle au sein de KLB Group??

 

Mathieu Dominguez. Dans le groupe depuis bientôt 8 ans sur des postes de création de bureaux à l’étranger (Chine, Brésil), j’ai pris la direction début 2013 de l’offre « Operational Projects » avec pour ambition de redynamiser l’activité, accroître son internationalisation et offrir à nos clients une offre de service plus en adéquation avec leurs enjeux et projets. Avec un positionnement très opérationnel, nous renforçons de manière ponctuelle les équipes de nos clients pour leur permettre de bénéficier du parfait mix d’expertise et d’une importante flexibilité.

 

Décideurs. Pouvez-vous présenter votre offre en quelques mots??

 

M.D. Nous construisons des équipes projets pluridisciplinaires et clés en main qui complètent les équipes déjà en place chez nos clients. Ingénieurs, acheteurs, logisticiens, qualiticiens, contrôleurs financiers représentent des profils rares qu’il peut être difficile d’identifier et de recruter. Encore plus à l’étranger?! Par ce moyen, nous aidons nos clients en France comme à l’international, à sécuriser l’implémentation de leurs projets. Qu’ils concernent leur métier ou leurs fonctions support. Comme nous sommes organisés autour de pôles sectoriels, nous sommes capables d’accompagner des entreprises de secteurs très variés?: services bancaires, automobile, ferroviaire, énergies et matières premières… Notre force est d’être capable de mettre en place les ressources clés avec une réactivité importante, quelle que soit la localisation du projet. Nous sommes présents en Chine, au Canada, au Mexique et au Brésil. Nous sommes un accélérateur de business?!

 

Décideurs. Lorsqu’on développe au quotidien une offre de cette ambition, comment se renouvelle-t-on??

 

M.D. La première étape a été de rencontrer le maximum de clients existants pour mieux comprendre leurs enjeux et leurs problématiques et ainsi, identifier des axes d’amélioration et de différenciation par rapport à nos concurrents… L’idée était de pouvoir élargir notre offre de services et de leur apporter plus de valeur ajoutée pour construire des partenariats durables. Par exemple, nous avons fait évoluer notre modèle de facturation ainsi que notre pilotage de projet chez certains clients historiques en co-construisant une approche long terme. Nos échanges avec nos clients nous permettent d’être plus réactifs et d’appréhender leurs sujets plus rapidement. Nous avons renforcé notre équipe commerciale et nous nous rendons disponibles vis-à-vis de nos consultants. Nous avons également revu plusieurs de nos processus existants avec des outils Lean. Et nous avons supprimé toutes les étapes qui ne nous amenaient pas de plus-value.

 

La gestion de l'humain est au centre de nos priorités et nous sommes fiers aujourd'hui de notre taux de satisfaction client

 

Décideurs. Avez-vous vu évoluer les attentes de vos clients et comment y avez-vous répondu??

 

M.D. Nos clients évoluent, leurs projets se complexifient, la concurrence s’accroît et donc, leurs attentes vis-à-vis de partenaires comme KLB Group sont en pleine mutation. Nous avons rebondi en structurant notre organisation globale autour de pôles qui répondent aux secteurs d’activité de nos clients. Nous avons, aujourd’hui, une bonne connaissance de nos marchés et savons, dans chacun des pays où nous sommes présents, attirer les meilleurs collaborateurs, les aider à développer leurs compétences et surtout les retenir?! La gestion de l’humain est au centre de nos priorités et nous sommes fiers de notre taux de satisfaction client. Gage indéniable, une étude qualité 2016 démontre un taux de retour positif de 98 %?! Nos pôles d’expertise nous permettent de comprendre et capitaliser sur chacune de nos missions et d’être opérationnels plus rapidement par la suite. Par exemple, lors de l’installation d’une infrastructure industrielle, nous savons que dans deux ou trois mois, un besoin de ressources va se faire sentir. Nous sommes capables d’identifier et garder les bonnes personnes selon les pôles, les métiers mais aussi les critères géographiques. On ne va pas attirer un ingénieur process de la même manière au Mexique qu’en France, et le fait d’être dans ces différents pays en local et par pôle, nous permet d’avoir le bon discours.

 

Décideurs. Qu’est-ce qui différencie votre offre au sein de KLB Group de celles de ses concurrents??

 

M.D. Cette question est délicate, il faudrait la poser aux clients qui nous font confiance depuis plusieurs années. Nous nous attachons tout particulièrement au suivi des missions afin de garantir un niveau de service élevé grâce à une organisation sectorielle et un encadrement important. Cela se reflète aujourd’hui par notre taux de renouvellement de mission et une croissance annuelle de l’ordre de 30 %. Nous sommes dans une démarche de développement durable et continuons à investir pour garder un rythme de croissance important. Nos clients nous confient des projets toujours plus critiques sur des métiers historiquement non externalisés?; les premiers résultats sont encourageants et nos clients rassurés. En général, dans les process d’externalisation, les clients commencent souvent par confier à leur prestataire les dossiers les moins « sensibles ». Mais aujourd’hui, la tendance s’inverse. Nos clients sentent certainement que l’on connaît leurs métiers, leur organisation, leurs problématiques, ils se disent « peut-être qu’on peut leur faire confiance et leur soumettre des projets beaucoup plus stratégiques?! » Notre meilleur exemple est le contrôle de gestion en banque. Nos clients, à présent, prennent ce risque car ils savent que c’est un risque calculé. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Conférence des territoires : ce qu’il faut retenir

Conférence des territoires : ce qu’il faut retenir

Pacte gagnant-gagnant ou marché de dupes ? Si la première conférence des territoires organisée par l’exécutif a été appréciée dans sa méthode, les élu...

Les néo-banques révolutionnent le secteur

Les néo-banques révolutionnent le secteur

Selon une étude du cabinet de conseil McKinsey, la digitalisation du secteur bancaire représente un potentiel de mille milliards d’euros de création d...

Le chiffre du jour : 16,7 %

Le chiffre du jour : 16,7 %

C’est le taux de pauvreté en Grande-Bretagne en 2015, selon les dernières données du Bureau national des statistiques britannique. Un chiffre en baiss...

Le conseiller, clé de la confiance entre les TPE et les banques

Le conseiller, clé de la confiance entre les TPE et les banques

La Médiation du crédit, Deloitte et In Extenso ont publié le 5 juillet 2017 les résultats du premier baromètre de la confiance des dirigeants de TPE à...

Cinq promotions chez Baker McKenzie

Cinq promotions chez Baker McKenzie

Le bureau de Paris de Baker McKenzie coopte deux partners, Guillaume Nataf et Édouard de Rancher, nomme Régis Torlet au rang de senior counsel, Ludovi...

François Lecointre : le nouveau chef d’État-major qui fait l’unanimité

François Lecointre : le nouveau chef d’État-major qui fait l’unanimité

François Lecointre, militaire de renom et chef du cabinet militaire du premier ministre depuis 2011, succède au général de Villiers comme chef d’État-...

Nicolas Woussen (Showroomprivé) : « La direction financière est le business partner des opérationnels »

Nicolas Woussen (Showroomprivé) : « La direction financière est le business partner des opérationnel...

Directeur général finance du groupe de ventes flash en ligne Showroomprivé, Nicolas Woussen a sous son giron les fonctions finance classiques – compta...

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Avec Pronovias, le leader mondial des robes de mariée, BC Partners réalise un joli coup sur le marché européen du private equity. Jean-Baptiste Wautie...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message