Les mesures Macron plébiscitées par les dirigeants d’entreprise

Une enquête publiée par le cabinet Denjean & Associés en juillet 2017 révèle une approbation quasi unanime des dirigeants d’entreprise pour les mesures du programme présidentielle leur étant destinées. Les résultats soulignent également une réelle confiance des sondés dans la capacité du nouveau Président à les mettre en œuvre.

Une enquête publiée par le cabinet Denjean & Associés en juillet 2017 révèle une approbation quasi unanime des dirigeants d’entreprise pour les mesures du programme présidentielle leur étant destinées. Les résultats soulignent également une réelle confiance des sondés dans la capacité du nouveau Président à les mettre en œuvre.

Le président Macron semble faire le bonheur du monde de l’entreprise. À la suite des résultats des élections législatives de juin 2017, le cabinet de conseil Denjean & Associés a sondé l’opinion de 112 décideurs financiers - dont les deux tiers dirigent des TPE ou des PME - sur les futures mesures de l’État les concernant. Ils approuvent à plus de 90 % la transformation du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE), la promulgation d’une loi sur « le droit à l’erreur » et la réduction des délais de paiement.  Bien qu’une majorité ne se sente pas concernée, ils accueillent favorablement les différentes propositions visant à encourager l’investissement privé dans les entreprises. L’adhésion est encore plus forte pour les mesures concernant l’IS : les trois principales (réduction du taux à 25 %, harmonisation des assiettes de calcul européennes et convergence des taux au niveau européen) sont gratifiées d’une note supérieure à 8 sur 10. De manière globale, le panel interrogé attribue une note moyenne de 7,5 pour les mesures Macron à destination des entreprises. Seule la loi de programmation fiscale peine à emporter l’adhésion générale. Annoncée par le Président en début de mandat, elle prévoit de limiter la modification d’un impôt à une fois par quinquennat. Si 60 % des sondés sont enthousiastes, 30 % doutent de sa réalisation ou de son efficacité. Et les commentaires fusent : « Déjà faut-il que la loi soit votée... » ou encore « Rien n'empêchera de créer un nouvel impôt ». La mesure est même jugée comme mensongère par 10 % du panel.

Une confiance en l’avenir retrouvée

 L’appréciation plus mitigée de cette mesure fiscale ne reflète pas l’optimisme des dirigeants interrogés quant à la réalisation des autres mesures. Nul doute que la situation s’améliore en France pour les entreprises. 82 % des décideurs jugent le contexte économique favorable et 73 % pour le contexte financier, ce qui explique certainement la déclaration de foi de ces derniers envers Emmanuel Macron. 85 % estiment qu’il réussira à ramener l’IS à 25 % d’ici à la fin du quinquennat et 40 % pensent même que l’engagement sera effectif d’ici à deux ans. « Maintenant, c’est à Macron de leur prouver qu’ils ont raison de lui faire confiance », conclut Thierry Denjean, président de Denjean et & Associés.

T.W.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Anne Deneux (Nature & Découvertes): « Chez Nature & Découvertes, le turn-over plus faible qu’ailleurs dans le retail »

Anne Deneux (Nature & Découvertes): « Chez Nature & Découvertes, le turn-over plus faible qu’ailleur...

DRH de Nature & Découvertes depuis cinq ans, Anne Deneux a auparavant exercé des fonctions marketing et commerciales lui permettant aujourd’hui de...

Jean-Philippe Cavaillé (Goodyear Dunlop) : « Un DRH doit parler le "langage de l’activité" »

Jean-Philippe Cavaillé (Goodyear Dunlop) : « Un DRH doit parler le "langage de l’activité" »

La modernité et la fluidité du dialogue social est un enjeu de taille pour Goodyear Dunlop dont l’histoire a été marquée par les conditions de la ferm...

Théâtre Edouard VII : une reprise orchestrée par 123 IM et Entrepreneur Venture

Théâtre Edouard VII : une reprise orchestrée par 123 IM et Entrepreneur Venture

Les fonds gérés par 123 IM et Entrepreneur Venture financent l’acquisition du théâtre Edouard VII par le groupe Pascal Legros. Cet investissement...

Loïc Rivière (TECH IN France) : « La représentativité du secteur numérique est assez éclatée »

Loïc Rivière (TECH IN France) : « La représentativité du secteur numérique est assez éclatée »

Délégué général de TECH IN France depuis 2006, Loïc Rivière rassemble parmi ses adhérents plus de quatre cents entreprises du secteur numérique. Grand...

Quelle place pour la France et l’Europe dans la course technologique ?

Quelle place pour la France et l’Europe dans la course technologique ?

La première édition des Rendez-vous de Bercy, qui s’est tenue le 21 novembre, a permis de dresser un constat autour de la place de la France et de l’E...

Nicolas Gomart (Matmut) « Les défis des mutuelles sont semblables à ceux des sociétés de capitaux »

Nicolas Gomart (Matmut) « Les défis des mutuelles sont semblables à ceux des sociétés de capitaux »

À l’heure où l’environnement sociétal et concurrentiel des mutuelles est profondément touché par la révolution numérique, Nicolas Gomart, directeur gé...

L'Agence européenne du médicament déménagera à Amsterdam

L'Agence européenne du médicament déménagera à Amsterdam

La course à l’Agence européenne du médicament a pris fin : parmi les dix-neuf villes en lice pour l’accueillir, la capitale des Pays-Bas l'emporte au...

CGR Cinémas et Cap’Cinéma ne feront qu’un !

CGR Cinémas et Cap’Cinéma ne feront qu’un !

CGR valorise l’exploitant de salles obscures autour de 100 M€, de quoi devenir ensemble le premier groupe du marché français en nombre d’établissement...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message