Les licornes doivent faire rimer croissance et bénéfice

Focalisées sur leur taille, les licornes ne doivent pas pour autant oublier de soigner leur rentabilité. Dans cette optique, le déploiement d’un modèle économique « scalable » reste la priorité. Au risque de décourager les futurs investisseurs.

Focalisées sur leur taille, les licornes ne doivent pas pour autant oublier de soigner leur rentabilité. Dans cette optique, le déploiement d’un modèle économique « scalable » reste la priorité. Au risque de décourager les futurs investisseurs.

Deux milliards de dollars en 2015, 2,8 milliards en 2016 et autant anticipés cette année. Depuis sa création, Uber accumule les pertes financières. Cela ne l’empêche pas d’être, avec une valorisation de soixante-dix milliards d’euros, la plus importante des licornes. Car les investisseurs s’intéressent surtout à son potentiel de croissance. Et il est énorme. En 2016, son chiffre d’affaires a doublé pour atteindre vingt milliards de dollars. Cette année, malgré les nombreux scandales, il devrait même franchir la barre des trente milliards de dollars.

Le syndrome Twitter

Si cette course à la taille plutôt qu’à la rentabilité peut dérouter, elle s’explique en grande partie par la stratégie mise en place par les fonds. En promettant un retour sur investissement d’au moins quatre fois la mise initiale sur dix ans à leur limited partners, ils voient obligés de prendre des risques. En effet,  comme 50 % des start-up soutenus par des fonds font faillite, ceux-ci doivent dénicher celle qui sera capable de leur fournir un retour d’au moins quinze fois la mise pour compenser. Résultat, l’argent est mal réparti et certaines sociétés qui avaient un business model rentable mais un potentiel de croissance plus faible n’arrivent plus à lever les sommes nécessaires. À tel point que certains investisseurs ont choisi de miser sur une autre catégorie de start-up : les zèbres. Contrairement aux licornes, ces sociétés qui dégagent des bénéfices bien réels mais leur valorisation est limitée à 500 millions de dollars.

Si les licornes disposent donc de temps pour atteindre la rentabilité, la question du business model demeure bien sûr centrale. Dans ce domaine, le mot d’ordre est l’ambition. Pour cela, elles doivent être capables d’élaborer un modèle économique « scalable », c’est-à-dire qui puisse répondre à une forte augmentation de son volume d'activité. Autrement dit, plus l’activité se développe, plus la rentabilité est importante. Très souvent, l’évolution se fait de manière non linéaire et il faut atteindre un niveau palier pour dégager des bénéfices. Cette nécessité de construire très en amont un système ne doit cependant pas empêcher la start-up  de rester souple. Même les sociétés les plus rentables ont changé deux ou trois fois de modèle économique. C’est par exemple le cas de Facebook outre-Atlantique ou de Criteo en France.

Pour une licorne, le risque est de tomber dans le syndrome Twitter. Malgré une croissance soutenue depuis sa création, le réseau social n’a toujours pas réussi à rentabiliser son audience. Des performances économiques médiocres qui se manifestent désormais sur sa valorisation. Atteignant quarante milliards de dollars lors de son introduction en Bourse, le groupe américain ne pèse plus « que » treize milliards. Pour inverser cette tendance, Twitter tente de parier sur l’abonnement en proposant aux entreprises souhaitant gagner en visibilité un forfait de 99 dollars par mois.

Vincent Paes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Stratégies de croissance : les secrets de la licorne

Ces sociétés non cotées et valorisées à plus d’un milliard de dollar ne représentent qu’une infime part des start-up. Sur les 60 000 jeunes pousses américaines créées au cours des dix dernières années, seulement 0,1 % sont devenues des licornes. Quels sont les ingrédients pour réussir ?
Sommaire Les licornes : entre mythe et réalité Licornes : sous le soleil des fonds Maïlys Ferrere (Bpifrance) : « On recense déjà 37 levées de plus de quinze millions d'eruos » Les États-Unis : passage obligé vers le statut de licorne ? Benoît Fouilland (Criteo) : « Être une licorne, c’est une conséquence, pas un but » La plate-forme, l'outil indispensable pour devenir une licorne Quentin Sannié (Devialet) : « La France est un paradis pour entrepreneurs » Jean-David Chamboredon (France Digitale) : « Aller là où les Américains ne sont pas » Quelles seront les futures licornes made in France ?
Investissement responsable : la finance au service de la planète

Investissement responsable : la finance au service de la planète

Concilier les intérêts privés et l’intérêt général, c’est le pari de la finance responsable. Un pari de moins en moins fou : reconnus par les pouvoirs...

Vinci et Spie Batignolles décrochent un nouveau lot du Grand Paris Express

Vinci et Spie Batignolles décrochent un nouveau lot du Grand Paris Express

Le groupement emmené par Vinci Construction et Spie Batignolles a remporté le premier lot de génie civil de la ligne 14 sud qui reliera Paris à l’aéro...

#PrivateBanker: quel banquier privé pour une nouvelle ère digitale ?

#PrivateBanker: quel banquier privé pour une nouvelle ère digitale ?

Le 20 mars prochain, plusieurs centaines d'experts de la banque privée se donneront rendez-vous à l'Hôtel Le Royal, à Luxembourg-Ville, pour échanger...

Le PIB Allemand a le vent en poupe

Le PIB Allemand a le vent en poupe

Grâce un commerce extérieur porteur, l’Allemagne a vu son PIB progresser de 2,3 %. Malgré une consommation privée et des investissements qui stagnent,...

Ynsect recherche 100 M€ pour ses scarabées

Ynsect recherche 100 M€ pour ses scarabées

La start-up tricolore spécialisée dans l’élevage de coléoptères destinés à l’alimentation lance sa nouvelle levée de fonds. L’objectif est de faire en...

Snapchat : le P-DG roule sur l’or

Snapchat : le P-DG roule sur l’or

À seulement 27 ans, le P-DG de l’application star Snapchat entre dans l’histoire des dirigeants les mieux payés des États-Unis. En 2017, Evan Spiegel...

Le nouveau siège Total ajourné mais pas bloqué

Le nouveau siège Total ajourné mais pas bloqué

Total doit emménager d’ici à 2022 dans un nouveau siège situé à La Défense. Selon des lettres du préfet d’Île-de-France, Michel Cadot, ce projet est a...

Grand Paris Express : le Gouvernement officialise le nouveau calendrier

Grand Paris Express : le Gouvernement officialise le nouveau calendrier

Édouard Philippe a présenté le nouveau calendrier de réalisation du super métro. Le projet ne bougera pas, mais la livraison des gares s'étalera jusqu...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message