Les défis de Bruno Le Maire pour 2018

De passage à la 25ème édition du Salon des entrepreneurs, le ministre de l’Économie et des Finances en a profité pour revenir sur les grands chantiers qu’il compte réaliser cette année. Sans surprise l’accompagnement des entreprises en croissance en sera un.

© DR

De passage à la 25ème édition du Salon des entrepreneurs, le ministre de l’Économie et des Finances en a profité pour revenir sur les grands chantiers qu’il compte réaliser cette année. Sans surprise l’accompagnement des entreprises en croissance en sera un.

« La croissance française est aujourd’hui forte et solide, il faut en tirer profit ». Devant les dirigeants réunis pour la 25ème édition du Salon des entrepreneurs, Bruno Le Maire s’est montré confiant. Pour tirer profit de cette reprise, il s’est engagé à « poursuivre la transformation économique » prônée par Emmanuel Macron. Le gouvernement devra néanmoins faire face à des échéances difficiles.

Soutient aux entrepreneurs, créateurs de croissance

Le poids de la hausse des taux d’intérêt sur la charge de la dette sera sa priorité. « À dix ans, les taux vont passer de 1,1 % en 2007 à 1,85 % à la fin de l’année 2018, ce qui veut dire que la dette devrait augmenter de deux à trois milliards », prévient le ministre. Conséquence : la réduction des déficits sera primordiale. « Pour cela, il faut plus de croissance, via la loi sur la transformation des entreprises, et moins de dépenses publiques, grâce aux orientations fixées par le premier ministre », prévient Bruno Le Maire, aujourd’hui porte-parole de ses homologues Edouard Philippe et Gérard Darmanin.

Le cap sera tenu : « cinq points de dette publique en moins, trois points de dépenses publics et un point d’impôt ». Le Ministre a également abordé le sujet des dispositifs mis en place afin de faciliter la vie des entrepreneurs, toujours dans une logique de relance. La loi sur la croissance et la transformation des entreprises a pour but « d’alléger le poids des seuils sociaux mais aussi simplifier et facilité le financement des sociétés ».

Régulation du bitcoin

Autre sujet clé abordé par le ministre de l’Économie, le bitcoin. De nombreux épargnants français ont investi dans cette monnaie sans se rendre compte des risques qu’ils prenaient. Une situation qui inquiète de plus en plus les régulateurs qui craignent pour la solvabilité des ménages. Sur de domaine encore, Bruno Lemaire s’est voulu rassurant : « Il n’y a pas matière à s’inquiéter, il ne faut surtout pas céder à l’affolement ». « Des leçons en ont été tirées » promet-il afin « d’éviter la spéculation boursière » à tout prix. Une lettre proposant des mesures de régulation du Bitcoin sera ainsi envoyée à la présidence du G20 aujourd’hui par le Ministre lui-même et son homologue allemand Peter Altmaier car pour lui, il ne faut surtout pas « rester les bras croisés ». D’après le premier ministre c’était une « correction boursière » attendue, nécessaire et surtout normale « quand la valorisation des actifs est excessive pour les Bourses ».

Morgane Al Mardini 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Investissement responsable : la finance au service de la planète

Investissement responsable : la finance au service de la planète

Concilier les intérêts privés et l’intérêt général, c’est le pari de la finance responsable. Un pari de moins en moins fou : reconnus par les pouvoirs...

Vinci et Spie Batignolles décrochent un nouveau lot du Grand Paris Express

Vinci et Spie Batignolles décrochent un nouveau lot du Grand Paris Express

Le groupement emmené par Vinci Construction et Spie Batignolles a remporté le premier lot de génie civil de la ligne 14 sud qui reliera Paris à l’aéro...

#PrivateBanker: quel banquier privé pour une nouvelle ère digitale ?

#PrivateBanker: quel banquier privé pour une nouvelle ère digitale ?

Le 20 mars prochain, plusieurs centaines d'experts de la banque privée se donneront rendez-vous à l'Hôtel Le Royal, à Luxembourg-Ville, pour échanger...

Le PIB Allemand a le vent en poupe

Le PIB Allemand a le vent en poupe

Grâce un commerce extérieur porteur, l’Allemagne a vu son PIB progresser de 2,3 %. Malgré une consommation privée et des investissements qui stagnent,...

Ynsect recherche 100 M€ pour ses scarabées

Ynsect recherche 100 M€ pour ses scarabées

La start-up tricolore spécialisée dans l’élevage de coléoptères destinés à l’alimentation lance sa nouvelle levée de fonds. L’objectif est de faire en...

Snapchat : le P-DG roule sur l’or

Snapchat : le P-DG roule sur l’or

À seulement 27 ans, le P-DG de l’application star Snapchat entre dans l’histoire des dirigeants les mieux payés des États-Unis. En 2017, Evan Spiegel...

Le nouveau siège Total ajourné mais pas bloqué

Le nouveau siège Total ajourné mais pas bloqué

Total doit emménager d’ici à 2022 dans un nouveau siège situé à La Défense. Selon des lettres du préfet d’Île-de-France, Michel Cadot, ce projet est a...

Grand Paris Express : le Gouvernement officialise le nouveau calendrier

Grand Paris Express : le Gouvernement officialise le nouveau calendrier

Édouard Philippe a présenté le nouveau calendrier de réalisation du super métro. Le projet ne bougera pas, mais la livraison des gares s'étalera jusqu...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message