Le chiffre du jour : 8 M

C’est le nombre quotidien de barils de pétrole que les pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) sont susceptibles de vendre en moins en 2040, du à l’expansion du marché des véhicules électriques.

C’est le nombre quotidien de barils de pétrole que les pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) sont susceptibles de vendre en moins en 2040, du à l’expansion du marché des véhicules électriques.

Les experts prévoient une demande de véhicules électriques cinq fois plus grande que celle qu’ils avaient annoncée l’an dernier, passant leurs projections de 46 millions de véhicules électriques en 2040 à 266 millions. D’après un rapport de Bloomberg New Energy Finance (BNEF), un organisme de recherche sur l’énergie cette volte-face provient de la baisse relativement rapide des batteries lithium-ion (-73 % depuis 2010) mais aussi de l’enthousiasme des consommateurs pour ce secteur d’avenir. Si la tendance actuelle se poursuit, le rapport projette un point d’inflexion entre 2025 et 2030, au moment où le total en circulation dépassera cent millions, soit 10 % du marché actuel. Le rythme s’accélèrera après en monopolisant 54 % des ventes pour atteindre 530 millions de véhicules en circulation en 2040, soit un tiers du total prévu à cette date.

25 % de demande en moins

Le groupe viennois a dans un même temps abaissé de moitié ses prévisions de véhicules diesel. « Les voitures électriques sont intrinsèquement moins chères car elles sont plus simples à confectionner et à entretenir » a déclaré Francesco Starace, P-DG d’Enel, la société nationale italienne d’électricité. Et les décideurs de l’autre côté de la bataille ne le contredisent pas. Wael Mahdi, un spécialiste de l’OPEP, a exhorté les représentants à « s’unir sur tous les fronts » pour « se préparer pour le futur ». L’étude de BNEF prévoit que le développement du marché réduira la demande de pétrole de huit millions de barils par jour. Ce chiffre correspond à la production actuelle de l’Arabie Saoudite, à celle de l’Iran et de l’Irak réuni, soit 25 % du total réalisé par l’OPEP. Des projets d’adaptation à ces mutations sectorielles sont donc à prévoir, à l’image de la « Gigafactory » construite par Elon Musk (Tesla Motors) l’an dernier.

A.R.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Risqué mais rentable, le non coté séduit les investisseurs français. Également férus d’assurance-vie, ces derniers restent toutefois frileux devant la...

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le record en matière de déficit des différents régimes de retraite obligatoires et l’incertitude du niveau des pensions de retraites sensibilisent les...

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Le gouvernement ne s’est pas encore saisi des questions relatives à la transmission. Un enjeu qui est pourtant crucial pour maintenir l’attractivité d...

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Une entreprise ne se transmet pas comme un autre actif. Sa singularité économique, juridique et fiscale rejaillit directement sur son mode de transmis...

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Ce mardi, Frédéric Sicard a passé le bâton à son successeur Marie-Aimée Peyron, qui devient le 220è bâtonnier de Paris.

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Le fabricant français du cœur artificiel révolutionnaire repasse par la case financement afin de mener à terme son étude pivot.

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes »

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes...

Fondé en 1898, le groupe Renault est l’un des fleurons de l’industrie automobile française. Après une longue carrière dans l’administration publique,...

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Selon les données recueillies par S&P, les prix des entreprises européennes ciblées par les fonds ont atteint plus de dix fois leur excédent brut...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message