Le chiffre du jour : 8/10

C’est la proportion de jeunes qui se disent très ou plutôt optimistes pour leur avenir professionnel.

C’est la proportion de jeunes qui se disent très ou plutôt optimistes pour leur avenir professionnel.

Malgré un environnement économique tendu, les jeunes gardent confiance en l’avenir. C’est le résultat d’une étude réalisée par Opinion Way pour le compte d’Agefos PME, l’un des principaux organismes collecteurs de fonds de formation. Sur les 800 jeunes interrogés, 76 % ont une perception positive quant à leur futur professionnel. C’est deux points de plus que l’an passé. Avec 81 % d’avis favorables, les hommes sont plus optimistes que les femmes (71 %). On remarque également que la tendance est à la décroissance en fonction de l’âge (79 % pour les 15-21 ans contre 73 % chez les 25-29 ans) et que les apprentis et les étudiants sont les plus confiants dans l’opportunité de trouver un emploi avec une forte perspective d’évolution.

 

Des jeunes conscients de l’évolution du marché du travail

 

S’ils se montrent optimistes pour leur carrière, les jeunes semblent beaucoup plus pessimistes en ce qui concerne la santé économique. Seulement un jeune sur trois se dit confiant. En cause, l’emploi qui reste l’un des secteurs les plus problématique. D’ailleurs ils sont près de 8 sur 10 à se dire prêts à exercer plusieurs professions au cours d’une même carrière. A contrario, 70 % d’entre eux prônent l’exercice d’un unique emploi. Conscient des évolutions des métiers notamment en raison du développement des outils du numérique, la plupart de ces jeunes jugent qu’il sera nécessaire de se former tout au long de sa vie professionnelle. La formation peut être la solution miracle pour enrayer le chômage chez les jeunes.

 

G P-C  

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Exclusif : Stehlin & Associés s’offre les services de Jean-François Copé

Exclusif : Stehlin & Associés s’offre les services de Jean-François Copé

L’ancien président de l’UMP redevient avocat aux côtés de Marc Pierre Stehlin. Une arrivée remarquée sur le marché des avocats d’affaires.

F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

Patron de l'une des sociétés de gestion les plus confidentielles du marché français du private equity, Frédéric Stolar nous livre ses impressions sur...

Publicité digitale : le pré carré des Gafa sous pression

Publicité digitale : le pré carré des Gafa sous pression

Google, Facebook et bientôt Amazon : les géants du Net captent la majorité des investissements publicitaires digitaux en France. Pourtant, les scandal...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message