Le chiffre du jour : 190 MD$

C’est le montant réclamé par la Tanzanie à la société minière Acacia Mining canadienne Barrick Gold, soit quatre fois le PIB du pays.

C’est le montant réclamé par la Tanzanie à la société minière Acacia Mining canadienne Barrick Gold, soit quatre fois le PIB du pays.

Acacia Mining, filiale africaine du premier producteur mondial d’or Barrick Gold (qui en détient 63.9 %), est enlisée dans une affaire historique d’évasion fiscale. La semaine dernière, le fisc tanzanien a donné une amende de 190 milliards de dollars (162 MD€) à l’encontre de sa société mère, un record mondial. Il accuse la compagnie locale d’avoir sous-évalué le volume de minerais exportés de 90 % pendant près de vingt ans, dans le but de déroger au paiement de l’impôt. Au total, ce sont quarante milliards de dollars d’impayés qui sont quémandés, auxquels s’ajoutent 150 milliards de dollars de pénalités et d’intérêts.

-21 % en un jour à la City

Si Acacia Mining ne reconnaît pas les faits, Barrick Gold, dont les deux mines tanzaniennes rapportent 6 % de la production totale du groupe, a accepté de mener des négociations avec l’État tanzanien. Suite à cette annonce, le cours de l’action d’Acacia à la Bourse de Londres a chuté de 21 % le jour des accusations, pour atteindre un niveau historiquement bas. Le Parlement avait déjà haussé les tarifs douaniers sur les minerais concentrés (en poudre) à la surprise générale en mars dernier. Une opération qui coûte un million de dollars de pertes quotidiennes pour l’entreprise. Avec ces nouvelles découvertes, le gouvernement ne compte pas s’arrêter là. Le président tanzanien, John Magufuli, a menacé de fermer brutalement les mines si les parties ne se montraient pas coopératrices dans la procédure. Un signal fort envoyé par le quatrième extracteur d’or du continent à toutes les entreprises d’extraction de minerais. La Tanzanie ne reçoit déjà que 35 % des ventes réalisées sur le commerce du métal précieux réalisé sur son sol, une situation qui n’est plus supportable pour les autorités, qui comptent bien changer cela.

A.R.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Exclusif : Stehlin & Associés s’offre les services de Jean-François Copé

Exclusif : Stehlin & Associés s’offre les services de Jean-François Copé

L’ancien président de l’UMP redevient avocat aux côtés de Marc Pierre Stehlin. Une arrivée remarquée sur le marché des avocats d’affaires.

F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

Patron de l'une des sociétés de gestion les plus confidentielles du marché français du private equity, Frédéric Stolar nous livre ses impressions sur...

Publicité digitale : le pré carré des Gafa sous pression

Publicité digitale : le pré carré des Gafa sous pression

Google, Facebook et bientôt Amazon : les géants du Net captent la majorité des investissements publicitaires digitaux en France. Pourtant, les scandal...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message