Le chiffre du jour : 12 925

C’est le nombre de défaillances d’entreprises au deuxième trimestre de 2017 relevé par l’étude trimestrielle de la base de données Altares. Un chiffre au plus bas depuis 1997.

C’est le nombre de défaillances d’entreprises au deuxième trimestre de 2017 relevé par l’étude trimestrielle de la base de données Altares. Un chiffre au plus bas depuis 1997.

Selon l’Insee, une entreprise est en situation de défaillance à partir du moment où une procédure de redressement judiciaire est ouverte à son encontre. Près de 70 % des 12 925 entreprises en défaillance ont été placées en liquidation judiciaires, le pire cas envisageable. Ce nombre est malgré tout en recul de 9,8 % par rapport au même trimestre de 2016. En revanche, la proportion de cas de redressement judiciaire augmente. Elle dépasse les 30 % d’entreprises concernées, pour la première fois depuis 2012, signe qu’une possibilité de rectification budgétaire est toujours possible pour une plus grande partie des entreprises lorsqu’elles se présentent devant le Tribunal. 

Recul historique du nombre d’emplois menacés

Concernant les TPE et les PME, plus sensibles, la probabilité de défaillance décroît avec leur taille. Celles qui emploient plus de cinquante salariés ont vu le rythme de défaillances diminuer de 34 % en un an, un chiffre qui tombe à 13 % pour les sociétés qui emploient entre dix et quarante-neuf salariés, et à 10 % pour celles dont l’effectif est inférieur à dix personnes. Cette conjoncture illustre mécaniquement une sécurisation croissante de l’emploi. Une baisse de 14 % des emplois menacés fixe ce nombre à un record sur la décennie : 40 500 sur les trois derniers mois contre 48 000 au même trimestre en 2008. Les secteurs qui profitent le plus de cette dynamique positive sont celui de la construction (- 17 %) et celui des services aux entreprises (- 10 %).

 

A.R.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Anne Durupty (Arte) : « En 2018, Arte touchera 70 % des Européens dans leur langue maternelle »

Anne Durupty (Arte) : « En 2018, Arte touchera 70 % des Européens dans leur langue maternelle »

Spécialiste de l’univers audiovisuel, Anne Durupty a reçu une mission ardue en prenant les rênes d’Arte France : renouveler l’image d’une chaîne perçu...

Vincent Léonard (SEB) : « Une excellente coordination fait la force de notre équipe finance »

Vincent Léonard (SEB) : « Une excellente coordination fait la force de notre équipe finance »

L’une des clés de succès du groupe SEB repose sur le suivi des marges consolidées sur chaque catégorie de produit et chaque marché. De fait, l’équipe...

Tous les e-sports sont permis

Tous les e-sports sont permis

L'e-sport se professionnalise et s'affirme comme un éventail d'activités de divertissement à fort potentiel économique. Si les équipes et les organis...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message