Le chief digital officer en première ligne

Le cabinet de recrutement Haussmann Executive Search décrypte l’évolution de la fonction de chief digital officer (CDO). Un poste qui a le vent en poupe mais se révèle plus éphémère qu’attendu.

Le cabinet de recrutement Haussmann Executive Search décrypte l’évolution de la fonction de chief digital officer (CDO). Un poste qui a le vent en poupe mais se révèle plus éphémère qu’attendu.

Au moment où la quasi-totalité des secteurs d’activité fait face aux exigences de l’accélération digitale, Haussmann Executive Search publie les résultats de son étude sur les « leaders du digital » qui analyse les évolutions de la fonction de chief digital officer*. L’étude a été menée sur 250 sociétés dont le chiffre d’affaires dépasse 500 millions d’euros.

La fonction de CDO progresse au sein du CAC 40

Au sein du CAC 40, le nombre de nominations de CDO est en hausse de 12 %. L’évolution est toutefois contrastée lorsque l’on considère l’ensemble du panel. En effet, alors que lors de la première édition de l’étude, publiée en 2015, 96 % des entreprises du panel avaient constitué un département digital avec des ressources dédiées, elles ne sont plus que 85 % dans ce cas en 2017. De la même façon, si 75 % d’entre elles avaient nommé un CDO, ce chiffre tombe à 66 % en 2017.

L’étude fait par ailleurs ressortir une inégalité selon les secteurs d’activité. Le secteur de la construction et de l’immobilier apparaît en retard sur la nomination d’un CDO, de même que ceux de l’énergie et des technologies de pointe. L’automobile en revanche, en retrait en 2015, a rattrapé son retard.

Un poste éphémère ?

L’étude révèle la sensibilité du poste et un important turnover. 29 % des CDO ont pris leur poste depuis un an et 74 % de ceux qui sont en fonction ont moins de trois ans d’ancienneté.  « Parmi les premiers CDO, ceux de la "première vague", beaucoup ont quitté leur poste et évolué. Certains pour un nouveau challenge équivalent, d’autres ont totalement changé pour aller vers le conseil, parfois des grands groupes tels que Google, Facebook», précise l’étude.

Une des explications à ce phénomène tient à la particulière complexité du poste. « Il n’existe pas de descriptif de poste précis, ni non de feuille de route identique selon les sociétés. À chaque groupe son calendrier de projets, sa culture, sa vision, et ses contraintes internes. (…) La mission du CDO est de faire tomber les silos, or il arrive souvent que des conflits politiques internes freinent les avancées en cours, allant parfois jusqu’à provoquer le départ volontaire – ou négocié.» Au-delà, le CDO est souvent conçu comme un poste par nature éphémère, ayant vocation à disparaître une fois la mue digitale de son entreprise définitivement installée.

*http://www.haussmann-es.com/etude-chief-digital-officers-2017/

 

Marie-Hélène Brissot

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Risqué mais rentable, le non coté séduit les investisseurs français. Également férus d’assurance-vie, ces derniers restent toutefois frileux devant la...

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le record en matière de déficit des différents régimes de retraite obligatoires et l’incertitude du niveau des pensions de retraites sensibilisent les...

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Le gouvernement ne s’est pas encore saisi des questions relatives à la transmission. Un enjeu qui est pourtant crucial pour maintenir l’attractivité d...

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Une entreprise ne se transmet pas comme un autre actif. Sa singularité économique, juridique et fiscale rejaillit directement sur son mode de transmis...

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Ce mardi, Frédéric Sicard a passé le bâton à son successeur Marie-Aimée Peyron, qui devient le 220è bâtonnier de Paris.

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Le fabricant français du cœur artificiel révolutionnaire repasse par la case financement afin de mener à terme son étude pivot.

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes »

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes...

Fondé en 1898, le groupe Renault est l’un des fleurons de l’industrie automobile française. Après une longue carrière dans l’administration publique,...

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Selon les données recueillies par S&P, les prix des entreprises européennes ciblées par les fonds ont atteint plus de dix fois leur excédent brut...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message