La technicienne

Nouvelle ministre déléguée aux Transports, Élisabeth Borne a une grande expérience de la sphère politique comme de l’entreprise et connaît parfaitement les rouages du secteur dont elle a désormais la charge.

Nouvelle ministre déléguée aux Transports, Élisabeth Borne a une grande expérience de la sphère politique comme de l’entreprise et connaît parfaitement les rouages du secteur dont elle a désormais la charge.

Ancienne élève de Polytechnique, ingénieur général des Ponts et Chaussées, Élisabeth Borne a été nommée ministre chargée des Transports auprès de Nicolas Hulot, le nouveau ministre d’État de la Transition écologique et solidaire. Elle a dirigé le cabinet de Ségolène Royal à l’Écologie et a fait auparavant une longue carrière dans les cabinets ministériels. Passée par la SNCF au poste de directrice de la stratégie entre les deux, elle a également tenté l’aventure du privé en 2008, chez Eiffage. Elle devient ensuite directrice générale de l’urbanisme à la Mairie de Paris puis préfète de la Vienne et de Poitou-Charentes, première femme à occuper ce poste.
 

Transports et durabilité
 

Quand elle prend les rênes de la RATP en 2013, elle met en place l’expérimentation des caméras intelligentes et l’abandon du ticket papier au profit d’un paiement dématérialisé. Elle a également œuvré à plus de parité en fixant comme objectif 40% de femmes sur les 3 000 postes à pourvoir en 2016. En mars dernier, lors d’un grand débat sur l'évolution des transports organisé au palais Brongniart, celle qui a une réputation de bosseuse plutôt rigide énonçait trois priorités pour le quinquennat à l’attention des candidats à la présidentielle : la soutenabilité du modèle économique du transport public en France, le soutien à la filière face à une concurrence mondiale croissante et la régulation des nouvelles mobilités. « J'ai dédié ma carrière aux sujets de la transition écologique et du transport et j'aurai à cœur d'incarner les grands enjeux de ce ministère dans la lignée de l'accord de Paris », a-t-elle déclaré lors de la passation de pouvoir avec Alain Vidalies. Auprès de Nicolas Hulot, elle est attendue pour  faire évoluer les transports vers plus de durabilité.
 

Laetitia Sellam 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !