La logistique signe son retour en ville

600 millions de colis sont distribués chaque année en France, dont plus de la moitié sont livrés ou enlevés en zone urbaine. Pratique pour le consommateur, la livraison en ville s’accompagne de nombreuses problématiques environnementales, sociales et urbanistiques.

600 millions de colis sont distribués chaque année en France, dont plus de la moitié sont livrés ou enlevés en zone urbaine. Pratique pour le consommateur, la livraison en ville s’accompagne de nombreuses problématiques environnementales, sociales et urbanistiques.

Inesthétique et moins rentable que ses pendants tertiaires et commerciaux, l'immobilier logistique a progressivement été mis au ban des centres-villes, à partir des années 60, pour migrer vers les périphéries où poussaient dans un même temps hypermarchés et centres commerciaux. Pourtant, le transport de marchandises est toujours bien présent dans nos villes : un fourgon postal garé en double-file, un camion frigorifique bloquant une piste cyclable… Aujourd'hui, 80 % des livraisons sont réalisées en stationnement illicite alors que les aires dédiées constituent l'un des premiers équipements logistiques urbains : jamais nos villes n'ont paru aussi peu adaptées face à une demande pourtant croissante.

Outre l’encombrement, le bruit et la pollution générés par le transport de marchandises en villes irritent les habitants, pourtant premiers consommateurs des produits acheminés. « D’un point de vue logistique, les exigences du consommateur sont souvent contradictoires », analyse Isabelle Badoc, directrice de l’offre Supply Chain chez Generix Group. « Il souhaite être livré quand il veut, où il le veut, et à faible coût, sans avoir à souffrir des conséquences environnementales, sociales et urbanistiques ». En Île-de-France, le transport de marchandises représente 10 % à 20 % du trafic, mais il est responsable d’un quart des émissions de CO2, d’un tiers des émissions d’oxydes d’azote et de la moitié des particules liées à la circulation urbaine (rapport du think tank Terra Nova). À l’heure où les livraisons à domicile et l’e-commerce se développent, l’équation n’est pas simple à résoudre.

La restauration d'équipements logistiques urbains apparaît comme une nécessité afin de réduire ces désagréments. Celle-ci est également l'opportunité d'une vraie variable d'ajustement sur la coûteuse livraison du « dernier kilomètre », qui représente près de 20 % du coût total de la chaîne. Le prix et la raréfaction du foncier en ville condamnent pourtant le retour de simples entrepôts urbains. Collectivités et développeurs doivent donc tendre vers de nouveaux types de plates-formes logistiques : utilisation de réserves foncières comme les emprises ferroviaires ou fluviales, développement de concepts comme les hôtels logistiques mixtes où cohabitent plusieurs types d'activités, le tout en synergie avec les politiques commerciales, urbanistiques et écologiques des territoires d'implantation, amenant également les logisticiens à travailler sur de nouveaux schémas adaptés.

Article de Marion Robert (@Marion_rbrt)  & Boris Beltran (@Bobobeltran)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Investissement responsable : la finance au service de la planète

Investissement responsable : la finance au service de la planète

Concilier les intérêts privés et l’intérêt général, c’est le pari de la finance responsable. Un pari de moins en moins fou : reconnus par les pouvoirs...

Vinci et Spie Batignolles décrochent un nouveau lot du Grand Paris Express

Vinci et Spie Batignolles décrochent un nouveau lot du Grand Paris Express

Le groupement emmené par Vinci Construction et Spie Batignolles a remporté le premier lot de génie civil de la ligne 14 sud qui reliera Paris à l’aéro...

#PrivateBanker: quel banquier privé pour une nouvelle ère digitale ?

#PrivateBanker: quel banquier privé pour une nouvelle ère digitale ?

Le 20 mars prochain, plusieurs centaines d'experts de la banque privée se donneront rendez-vous à l'Hôtel Le Royal, à Luxembourg-Ville, pour échanger...

Le PIB Allemand a le vent en poupe

Le PIB Allemand a le vent en poupe

Grâce un commerce extérieur porteur, l’Allemagne a vu son PIB progresser de 2,3 %. Malgré une consommation privée et des investissements qui stagnent,...

Ynsect recherche 100 M€ pour ses scarabées

Ynsect recherche 100 M€ pour ses scarabées

La start-up tricolore spécialisée dans l’élevage de coléoptères destinés à l’alimentation lance sa nouvelle levée de fonds. L’objectif est de faire en...

Snapchat : le P-DG roule sur l’or

Snapchat : le P-DG roule sur l’or

À seulement 27 ans, le P-DG de l’application star Snapchat entre dans l’histoire des dirigeants les mieux payés des États-Unis. En 2017, Evan Spiegel...

Le nouveau siège Total ajourné mais pas bloqué

Le nouveau siège Total ajourné mais pas bloqué

Total doit emménager d’ici à 2022 dans un nouveau siège situé à La Défense. Selon des lettres du préfet d’Île-de-France, Michel Cadot, ce projet est a...

Grand Paris Express : le Gouvernement officialise le nouveau calendrier

Grand Paris Express : le Gouvernement officialise le nouveau calendrier

Édouard Philippe a présenté le nouveau calendrier de réalisation du super métro. Le projet ne bougera pas, mais la livraison des gares s'étalera jusqu...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message