La garde des Sceaux annonce la création d’un parquet national antiterroriste (PNAT)

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, a annoncé lundi 18 décembre la création d’un parquet national antiterroriste qui verra le jour courant 2018.
Nicole Belloubet, la ministre de la Justice

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, a annoncé lundi 18 décembre la création d’un parquet national antiterroriste qui verra le jour courant 2018.

L’idée circulait dans le débat public depuis les attentats de 2015. Lors de la réunion des procureurs généraux et des référents en matière de terrorisme, la garde des Sceaux a annoncé aujourd’hui la création d’un parquet national financier antiterroriste (PNAT) qui ouvrira pendant l’année 2018. Inspiré du parquet national financier (PNF) créé en 2013, il permettrait selon Nicole Belloubet de rendre plus efficace la lutte contre le terrorisme. Sur son compte Twitter, la ministre de la Justice écrit : « Trente ans après la spécialisation parisienne de l’antiterrorisme, il faut réfléchir à notre cadre d’action en matière répressive pour le rendre plus efficace dans le strict respect de l’État de droit. J’ai demandé à la direction des affaires criminelles et des grâces (DACG) de travailler sur un PNAT. »

François Molins favorable

En 2016, François Molins, le procureur de Paris, s’était opposé au projet d’un tel parquet spécialisé, qu’il avait jugé « contre-productif ». Aujourd’hui, il n’hésite pas à soutenir la création du PNAT, qui viendrait alors remplacer la section antiterroriste du parquet de Paris. Créée en 1986 et appelée C1, cette section est composée de quatorze magistrats permanents qui sont entièrement dédiés à la lutte antiterroriste. De part et d’autre, les avis sont mitigés : si certains sont partisans, comme le procureur de Paris, d’autres y sont opposés.

 

La ministre de la Justice n’a pas révélé plus de détails sur le fonctionnement ou la place du PNAT dans l’organisation judiciaire, laissant la direction des affaires criminelles et des grâces « travailler » sur le projet. Le nom du futur président de l’institution n’est pas encore connu mais celui de François Molins est sur toutes les lèvres. Le magistrat s’apprête à achever ses sept années à la tête du parquet de la République de Paris. Affaire à suivre. 


MP

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Ingelaere Avocats se renforce

Ingelaere Avocats se renforce

Ingelaere Avocats accueille une nouvelle collaboratrice au sein de son bureau de Lille qui ouvrira en février prochain.

Facebook France va déclarer ses revenus en France, dès cette année

Facebook France va déclarer ses revenus en France, dès cette année

Facebook France déclarait, Jusqu’à présent, la majorité de ses revenus en Irlande. En juillet dernier, le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjo...

Au volant du Velar

Au volant du Velar

Anthony Guillen, le Velar sous l’œil expert d’un financier.

La Tech 2018 en 10 points

La Tech 2018 en 10 points

Comme chaque année, GP Bullhound, le conseil à forte valeur ajoutée dans les secteurs technologiques, présente son pronostic des tendances à venir. Pe...

Gucci abandonne Puma

Gucci abandonne Puma

Dans les tuyaux depuis plusieurs mois, la cession de l’équipementier sportif est officielle. Kering passe la main à ses propres actionnaires dont Arté...

Urbanisme : le Gouvernement veut en finir avec les recours abusifs

Urbanisme : le Gouvernement veut en finir avec les recours abusifs

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires a reçu ce jour le rapport de propositions de Madame Christine Maugüé conseillère d’État, pour...

Se développer ou périr

Se développer ou périr

Cette deuxième édition du classement des entreprises en croissance nous a réservé bien des surprises. Passage en revue.

Bouygues décroche un maxi-contrat en Australie

Bouygues décroche un maxi-contrat en Australie

Le groupement Cross Yarra Partnership, dont fait partie Bouygues Construction, a remporté le contrat de construction du métro de Melbourne, pour un mo...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message