L’innovation managériale : Comment développer le management disruptif ?

À l’heure actuelle, les entreprises évoluent dans un climat économique Volatil, Instable, Complexe et Ambigu (VICA*) qui inquiète fortement les grands cadres dirigeants, partout dans le monde.

À l’heure actuelle, les entreprises évoluent dans un climat économique Volatil, Instable, Complexe et Ambigu (VICA*) qui inquiète fortement les grands cadres dirigeants, partout dans le monde.

Leur crainte : le « syndrome uber », c’est-à-dire qu’un concurrent surgisse sur leur marché et les anéantissent. Pour modéliser ce phénomène, Clayton Christensen, personnalité du management, a inventé le terme « innovation disruptive » : de nouveaux arrivants ciblent l’entrée de gamme d’un marché, puis en gravissent inlassablement tous les échelons pour finir par mettre hors-jeux les acteurs historiques.

 

Dans le même temps, de plus en plus d’études (Gallup notamment) montrent le désengagement des salariés, et ces résultats ne sont visiblement pas prêts de changer avec l’arrivée des jeunes générations. Selon l’enquête « la grande invaZion », voici le portrait peint par 3200 répondants : l’entreprise est « dure » (cité par 170 répondants), « compliquée » (147), « difficile » (142), « impitoyable » (63), « fermée » (60)… De manière plus imagée, elle est une « jungle » pour 100 répondants.

Alors, pour obtenir des résultats et garantir la pérennité de l’entreprise dans ce monde incertain, dirigeants et collaborateurs devront accorder leurs ambitions. Mais l’ancienne image de l’entreprise qui offre la sécurité de l’emploi en échange de la loyauté du travailleur n’est plus d’actualité, et le modèle hiérarchique pyramidal semble avoir atteint ses limites.

 

Serions-nous à l’aube d’un nouveau paradigme managérial ?

 

Pourquoi un management disruptif ?

 

Pour éviter de se faire « ubériser » par d’autres, mieux vaut se disrupter soi-même ! L’innovation managériale est un socle essentiel qui développe par la suite, l’innovation stratégique, structurelle, systémique, sociale et scientifique.

L’innovation managériale amène à repenser la façon dont les managers pensent, ressentent ou agissent dans leur travail. Et ce changement permet de renforcer l’engagement des collaborateurs et d’améliorer la performance de l’entreprise.

 

Les jeunes générations rêvent d’un avenir radieux et ne sont pas prêtes à se résigner, voilà le point positif ! Alors pour les accueillir, la solution est de devenir une entreprise plus fun, éthique et innovante.

 

Comment développer l’innovation managériale ?

 

Ces dernières années, de très nombreuses tendances visant à développer l’engagement des équipes, et booster la performance des entreprises, ont vu le jour : entreprise libérée, entreprise humaniste, management bienveillant, slow management, leadership partagé, holacratie…. La liste est longue ! Et la variété des tendances émergentes souligne bien l’absence de modèle préétabli !

 

Il est donc important de préciser qu’il ne s’agit pas de calquer des méthodes pré-conçues ; car la solution miracle n’existe pas, et plus que les modèles, ce qui importe avant tout c’est l’état d’esprit prôné par ces différentes tendances.

 

Alors il revient à chaque dirigeant d’imaginer et bâtir, avec ses collaborateurs, son propre mode de fonctionnement ; pour être les auteurs de leur propre modèle de réussite.

 

Selon nous, l’entreprise qui acquiert un nouvel état d’esprit managérial est l’entreprise qui met la confiance au cœur de son organisation, et s’appuie sur cette base solide pour développer une stratégie chemin faisant, favoriser l’auto-gouvernance et permettre la conscience de soi. Ces trois leviers étant la clef de succès de la mise en œuvre de trois comportements précieux de ce monde VICA : la responsabilisation, la coopération et l’innovation.

 

 

Claude Mattio, Fondateur du cabinet de conseil Akor Consulting spécialisé dans l’accompagnement humain des transformations en France et à l’international. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !