L’ambitieux

En nommant, le jeune Gérald Darmanin à l’un des postes les plus importants de son gouvernement, Emmanuel Macron en a surpris plus d’un. Si son parcours plaide pour lui, certains y voient plutôt une manœuvre politique du nouveau Président.

En nommant, le jeune Gérald Darmanin à l’un des postes les plus importants de son gouvernement, Emmanuel Macron en a surpris plus d’un. Si son parcours plaide pour lui, certains y voient plutôt une manœuvre politique du nouveau Président.

À seulement 34 ans, Gérald Darmanin devient ministre de l’Action et des Comptes publics. Avec cette nouvelle appellation, qui regroupe les attributions du Budget, de la Sécurité sociale, de la Fonction publique et la Réforme de l’État, il hérite des sujets les plus brûlants de ce quinquennat. Son principal chantier sera d’équilibrer les comptes ou du moins de limiter les pertes à 3 % du produit intérieur brut, comme la France s’y est engagée auprès de l’Europe. Un défi qui n’a jamais été relevé par ses prédécesseurs.

 

Ascenseur social

 

Son parcours plaide pour lui. Né à Valenciennes, cet homme du Nord, comme il se qualifie lui-même, a tout connu. Petit, sa mère, femme de ménage, l’emmenait au siège de la Banque de France dans le 1er arrondissement. C’est là qu’il découvre son goût prononcé pour le pouvoir. Il tente le concours de Sciences Po Lille qu’il réussit haut la main alors que la fille de l’un des employeurs de sa mère échoue. Gérald Darmanin se pose alors en symbole de l’ascenseur social et gravit tous les échelons politiques. Élu à 29 ans député de la dixième circonscription du Nord puis maire de Tourcoing à 32 ans, ce spécialiste des campagnes électorales réussit tout ce qu’il entreprend.

 

Lors de son retour à la vie politique en 2014, Nicolas Sarkozy, charmé par sa fougue et sa jeunesse, le nomme porte-parole de sa campagne pour la présidence de l’UMP. Gérald Darmanin se fait ensuite remarquer en soutenant Xavier Bertrand lors des élections régionales du Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Rebaptisée Hauts-de-France, il en devient vice-président. Il finit par céder de nouveau aux appels de Nicolas Sarkozy et devient coordinateur de la campagne pour la primaire de la droite. Un échec. Mais, en saisissant la main tendue par Emmanuel Macron, il n’a pas attendu beaucoup pour rebondir.

 

Manœuvre politique…

 

Certains voient dans la décision du nouveau Président un moyen de tuer la concurrence. D’un côté, il fera porter les mesures impopulaires par la droite et de l’autre, il prive le parti Les Républicains d’une de ses plus belles pépites. Seules ombres au tableau, ses prises de position anti Macron et son opposition au mariage pour tous. Dans une tribune publiée par L’Opinion le 25 janvier dernier, il dénonçait « le bobopulisme de M. Macron. (…) Loin d’être le remède d’un pays malade, il sera au contraire son poison définitif. Son élection, ce qu’au diable ne plaise, précipiterait la France dans l’instabilité institutionnelle et conduira à l’éclatement de notre vie politique. » Avec un tel revirement, le voilà définitivement rentré dans la cours des grands.

 

Vincent Paes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Présidence Macron : décideurs & influenceurs

Qui sont ceux qui, depuis quelques jours pour certains , quelques années pour d'autres, épaulent, conseillent, accompagnent Emmanuel Macron au quotidien ?  La rédaction du Magazine Décideurs passe au crible la garde rapprochée du Président.
Sommaire Emmanuel Macron : la révélation Futur gouvernement : le casting de la rédaction (partie 2) Futur gouvernement : le casting de la rédaction (partie 1) Emmanuel Macron s’entoure d’énarques Édouard Philippe, un choix stratégique La business partner Le conciliateur Le revenant Nicole Belloubet : une femme de droit et de gauche à la Justice
Conférence des territoires : ce qu’il faut retenir

Conférence des territoires : ce qu’il faut retenir

Pacte gagnant-gagnant ou marché de dupes ? Si la première conférence des territoires organisée par l’exécutif a été appréciée dans sa méthode, les élu...

Les néo-banques révolutionnent le secteur

Les néo-banques révolutionnent le secteur

Selon une étude du cabinet de conseil McKinsey, la digitalisation du secteur bancaire représente un potentiel de mille milliards d’euros de création d...

Le chiffre du jour : 16,7 %

Le chiffre du jour : 16,7 %

C’est le taux de pauvreté en Grande-Bretagne en 2015, selon les dernières données du Bureau national des statistiques britannique. Un chiffre en baiss...

Le conseiller, clé de la confiance entre les TPE et les banques

Le conseiller, clé de la confiance entre les TPE et les banques

La Médiation du crédit, Deloitte et In Extenso ont publié le 5 juillet 2017 les résultats du premier baromètre de la confiance des dirigeants de TPE à...

Cinq promotions chez Baker McKenzie

Cinq promotions chez Baker McKenzie

Le bureau de Paris de Baker McKenzie coopte deux partners, Guillaume Nataf et Édouard de Rancher, nomme Régis Torlet au rang de senior counsel, Ludovi...

François Lecointre : le nouveau chef d’État-major qui fait l’unanimité

François Lecointre : le nouveau chef d’État-major qui fait l’unanimité

François Lecointre, militaire de renom et chef du cabinet militaire du premier ministre depuis 2011, succède au général de Villiers comme chef d’État-...

Nicolas Woussen (Showroomprivé) : « La direction financière est le business partner des opérationnels »

Nicolas Woussen (Showroomprivé) : « La direction financière est le business partner des opérationnel...

Directeur général finance du groupe de ventes flash en ligne Showroomprivé, Nicolas Woussen a sous son giron les fonctions finance classiques – compta...

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Jean-Baptiste Wautier (BC Partners) : « Pronovias a contribué à la définition du luxe accessible »

Avec Pronovias, le leader mondial des robes de mariée, BC Partners réalise un joli coup sur le marché européen du private equity. Jean-Baptiste Wautie...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message