Kami Haeri

 

 

Kami Haeri est une rising star du dossier « 50 avocats d'affaires parmi les meilleurs ».

Kami Haeri

August & Debouzy

> D’origine iranienne
> Apprend en marchant
> Sa référence : Valse avec Bachir
> Chine pour décorer son bureau
> Futur bâtonnier de Paris ?

Kami Haeri est la preuve que le cabinet August & Debouzy sait miser très tôt sur les bonnes personnes. Associé à 32 ans, il avait été repéré dès les premières semaines de son stage de fin d’études par Gilles August. Celui-ci lui laisse un an chez Quinn Emanuel, le cabinet américain partenaire d’August & Debouzy, une référence en contentieux, pour mieux le garder. Depuis, il a prouvé que le pari avait été payant en menant le département contentieux de ce cabinet majeur à Paris. Ce père de trois enfants et époux d’une femme ambitieuse conjugue dévouement au client et attachement familial.

Décideurs. Comment êtes-vous entré dans la profession ?
Kami Haeri.
À reculons. Pendant l’EFB, sous une pression amicale et familiale, je décide d’accepter d’aller travailler en Suisse dans une société d’import-export, dirigée par un vieil ami de mon père. Je passe six mois à ses côtés, en observation, pour me rendre compte que l’inaction me rend fou, que le droit me manque. De retour précipité à Paris en juin 1997, je prête serment après avoir accepté la première collaboration qu’un ami a la générosité de me proposer. Puis je décide de passer la Conférence pour faire quelque chose de différent, d’unique et accélérer mon parcours.

Décideurs. Quelle est votre plus grande surprise ?
K. H.
Je n’imaginais pas qu’on travaillait autant, que cette profession occuperait à ce point tout l’espace que vous lui laissez. Être avocat, c’est être schizophrène, avec un éparpillement permanent. On ne fait pas deux jours de suite la même chose. Cela nécessite une grande solidité intérieure et de s’entourer des gens de confiance.

Décideurs. Votre jeunesse vous a-t-elle desservi ?
K. H.
On demande beaucoup plus aux personnes qui présentent une forme d’altérité. Les jeunes, les femmes ou les étrangers sont pourtant freinés alors qu’ils ont beaucoup à apporter. Il faut absolument écouter les jeunes dans les processus d’évolution de la profession.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Hugo Mangin (Blablacar) : « La finance devient plus stratégique »

Hugo Mangin (Blablacar) : « La finance devient plus stratégique »

Pour faire face à une croissance exponentielle, la licorne française Blablacar, qui a levé pas moins de 300 millions de dollars, a radicalement boulev...

Politique de la ville : un discours en faveur des quartiers populaires

Politique de la ville : un discours en faveur des quartiers populaires

Mardi 14 novembre, le président Emmanuel Macron a dévoilé à Tourcoing son « plan de mobilisation nationale » en faveur des quartiers et les grands axe...

Nucléaire : Nicolas Hulot maintient la pression sur EDF

Nucléaire : Nicolas Hulot maintient la pression sur EDF

Dans une tribune publiée dans le Financial Times, le ministre de la Transition écologique émet des doutes sur la capacité d'EDF à réduire la part de n...

COP23 : onze jours pour sauver la planète

COP23 : onze jours pour sauver la planète

La 23ème conférence annuelle de l'ONU sur les changements climatiques (COP23) s'est tenue à Bonn, du 6 au 17 au novembre dernier, tandis que les appel...

David Syed quitte Orrick pour Dentons

David Syed quitte Orrick pour Dentons

L'avocat globe-trotteur et visionnaire devrait prendre en charge le dossier de la restructuration de la dette vénézuélienne pour le compte du géant du...

Les Français vont proposer leurs projets pour la planète

Les Français vont proposer leurs projets pour la planète

En déplacement à Bonn pour la COP23, Nicolas Hulot a annoncé le lancement de « Mon projet pour la planète ». Les citoyens sont invités à proposer des...

Trescal : (encore) un fonds de pension à l'offensive

Trescal : (encore) un fonds de pension à l'offensive

Il va falloir s'y habituer, les fonds de pensions étrangers sont de plus en plus gourmands sur le marché du capital-investissement français. Aujourd'h...

Coopération entre Bird & Bird et Allbright Law Offices

Coopération entre Bird & Bird et Allbright Law Offices

Bird & Bird renforce ses liens avec l’Asie en concluant un partenariat avec Allbright Law Offices qui installera son nouveau bureau à Londres.

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message