Jonathan Sebbane : « Chapelle International est une révolution dans le monde de la logistique urbaine »

Projet emblématique, Chapelle International a pour objectif de ramener la logistique dans Paris, en l'accompagnant de lieux de vie. Jonathan Sebbane, directeur général de Sogaris, revient sur l'opération et nous en dit plus sur l'avenir de la logistique urbaine.

Projet emblématique, Chapelle International a pour objectif de ramener la logistique dans Paris, en l'accompagnant de lieux de vie. Jonathan Sebbane, directeur général de Sogaris, revient sur l'opération et nous en dit plus sur l'avenir de la logistique urbaine.

Décideurs. Quelle importance accordez-vous à la dimension architecturale dans vos investissements ? 
Jonathan Sebbane.
La logistique urbaine doit encore construire sa propre grammaire pour être comprise et acceptée des habitants : la qualité architecturale des nouveaux entrepôts urbains est à ce titre essentielle.  La logistique d’aujourd’hui doit pouvoir collaborer, comme c’est le cas pour la construction de bâtiments de bureaux ou de logements, avec des architectes talentueux. Il nous faut savoir partir des contraintes pour les transcender. Ceci n’est possible qu’avec des concepteurs audacieux. L’idée d’un bâtiment marqueur et emblématique d’un lieu ou d’un quartier fait aussi évoluer les pratiques et constitue une nouvelle façon d’appréhender la logistique urbaine sous un prisme plus esthétique et plus écologique, tout en recherchant toujours une efficacité maximale pour répondre aux besoins de nos clients.

 

Le modèle de Chapelle International est-il duplicable sur d'autres territoires urbains ? 
Chapelle International est une révolution dans le monde de la logistique urbaine. Ce sont 30 000 mètres carrés d’espaces de logistique urbaine couplés à de véritables lieux de vie avec un restaurant, un potager urbain, des terrains de sport, des espaces dédiés aux start-up… C’est aussi un bâtiment connecté avec un datacenter alimentant une chaudière CPCU reliée au quartier : c’est une centralité logistique et industrielle avec un terminus ferroviaire pour accueillir des trains de marchandises. Il s'agit en quelque sorte un nouveau paradigme, mais la révolution logistique ne sera pas incarnée en un lieu. Nous devons appréhender le monde qui nous entoure avec de nouvelles logiques, avec agilité et travailler à de nouvelles synergies, ce qui implique de concevoir et de construire des projets modulaires, multifonctions, pluridisciplinaires qui transcendent les contraintes et rencontrent leur rentabilité économique. Il faudra donc réinventer Chapelle à chaque fois : je ne crois pas au copier-coller, ce serait d'une facilité paresseuse et improductive.

Nous devons appréhender le monde qui nous entoure avec de nouvelles logiques 

Quels sont les enjeux et les difficultés du réseau logistique urbaine pour le Grand Paris ? 
La logistique urbaine, c’est la logistique qui dessert la ville, depuis la ville et pour la ville. Elle est aujourd’hui une solution essentielle à la double problématique que connaissent toutes les grandes villes : l’essor du e-commerce fait exploser les flux de marchandises et pousse les entreprises à revisiter complètement leurs chaînes logistiques pour pouvoir proposer à leurs clients des services de livraison ultra rapides. La construction du Grand Paris Express, le développement de la petite couronne, la perspective des Jeux olympiques de 2024, la candidature à l’Exposition universelle de 2025 pour Paris Saclay constituent autant une formidable opportunité qu’une impérieuse nécessité de réussir à faire de la logistique urbaine un nouveau levier de développement du Grand Paris.  Pour répondre à ces défis, Sogaris propose de développer des entrepôts urbains et innovants selon un réseau maillé et structuré à trois niveaux : des plates-formes logistiques bien connectées au réseau autoroutier, des hôtels logistiques positionnés au niveau du cœur d’agglomération et des espaces de proximité au niveau des centres-villes.

 

La France paraît à la traîne sur les sujets de logistique urbaine. De quels pays faudrait-il s'inspirer ? 
La logistique demeure une filière très puissante en France. En logistique urbaine, nous n’avons pas à rougir : le modèle est en train de s’inventer et de se construire dans chacune des grandes villes mondiales. S’il est un pays dont on peut intelligemment s’inspirer, c’est sans aucun doute le Japon, dont la contrainte d’espace a poussé les professionnels de la logistique à construire en hauteur, en souterrain, etc.  En France, nous disposons d’atouts, en particulier sur les aspects maritimes et fluviaux, ainsi qu'une forte capacité à innover.

 

Propos recueillis par Pascal Gailly

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Risqué mais rentable, le non coté séduit les investisseurs français. Également férus d’assurance-vie, ces derniers restent toutefois frileux devant la...

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le record en matière de déficit des différents régimes de retraite obligatoires et l’incertitude du niveau des pensions de retraites sensibilisent les...

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Le gouvernement ne s’est pas encore saisi des questions relatives à la transmission. Un enjeu qui est pourtant crucial pour maintenir l’attractivité d...

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Une entreprise ne se transmet pas comme un autre actif. Sa singularité économique, juridique et fiscale rejaillit directement sur son mode de transmis...

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Ce mardi, Frédéric Sicard a passé le bâton à son successeur Marie-Aimée Peyron, qui devient le 220è bâtonnier de Paris.

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Le fabricant français du cœur artificiel révolutionnaire repasse par la case financement afin de mener à terme son étude pivot.

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes »

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes...

Fondé en 1898, le groupe Renault est l’un des fleurons de l’industrie automobile française. Après une longue carrière dans l’administration publique,...

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Selon les données recueillies par S&P, les prix des entreprises européennes ciblées par les fonds ont atteint plus de dix fois leur excédent brut...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message