Hugo Sallé de Chou (Pumpkin) : « Notre communauté double tous les six mois »

En juillet 2017, Pumpkin, plate-forme de remboursement instantané, s’est faite racheter par le Crédit Mutuel Arkea. Objectif : amener cette fintech au statut de néo-banque. Hugo Sallé de Chou, un des fondateurs revient sur la stratégie adoptée pour y arriver.
Hugo Sallé de Chou, Constantin Wolfrom et Victor Lennel - fondateurs de Pumpkin

En juillet 2017, Pumpkin, plate-forme de remboursement instantané, s’est faite racheter par le Crédit Mutuel Arkea. Objectif : amener cette fintech au statut de néo-banque. Hugo Sallé de Chou, un des fondateurs revient sur la stratégie adoptée pour y arriver.

Vous venez d’être racheté par le Crédit Mutuel Arkea (CMA). Comment s’est déroulé ce rapprochement ?

Pour être très clair, à cette période-là, c’est-à-dire en avril 2017, nous commencions notre troisième road show. Avec pour objectif de lever cinq millions d’euros. Plusieurs start-ups comme kisskissbankbank ou Compte nickel se sont fait racheter par des acteurs historiques. Ce n’est pas un hasard, il y a eu un effet de maturité du marché. Plusieurs entités sont venues nous voir. De manière générale, nous avons toujours eu des relations étroites avec le secteur bancaire, nous avons rencontrés plusieurs comex de banques, mais nos relations avec Arkéa ont commencé différemment. Ils sont très présents donc on les connaissait depuis longtemps. Nos rapports plus proches ont commencé au moment du deuxième road show en 2016. En 2017, plusieurs banques nous faisaient des « appels du pied » assez forts, c’est vrai que nous étions vraiment dans une logique de levée de fonds et Arkéa étaient les seuls à comprendre notre vision. Pour nous, continuer le peer to peer était primordiale. Notre croissance est forte : la communauté double tous les mois. Nous avons dépassé les 300 000 utilisateurs. En plus, Arkéa était un acteur prêt à investir plus que ce qu’on aurait imaginé au premier abord.

Quelles sont désormais vos marges de manœuvre en termes de stratégie ?

Totales. CMA a pour objectif de nous laisser autonome et indépendant dans notre gestion de l’entreprise, tout en leur partageant nos plans d’actions et stratégie à moyen et long terme. Nous leur avons présenté un projet et c’est ça qu’ils ont acheté.

Quelle est votre stratégie afin de vous imposer comme néo-banque ?

Néo-banque, ça n’est qu’un terme. L’objectif est d’étoffer notre offre, d’accompagner nos utilisateurs dans la gestion de leur argent au quotidien et en communauté : une famille, un couple, une collocation, des amis par exemple. Répondre et apporter une nouvelle proposition de valeur sur des usages. D’ailleurs, notre cœur de cible évolue en même temps que Pumpkin puisque la moyenne d’âge à augmenter de trois ans en trois ans.

Le modèle économique arrive dans un second temps pour nous, la priorité c’est la croissance.

Pour quand visez-vous la rentabilité ?

Le modèle économique arrive dans un second temps pour nous, la priorité c’est la croissance. On reste en BtoC et le modèle se développera naturellement en même temps que l’offre. Nous ne mettons pas la charrue avant les bœufs et ne pensons pas à la rentabilité ou au modèle économique qui encore une fois viendra naturellement, même si nous sommes en train de tester des business model innovants.

Pensez-vous qu’une fintech puisse grandir sans se faire racheter par une banque ?

Je pense oui, mais il faut être réaliste, peu de fintechs remplissent les critères nécessaires. Les prises de participations majoritaires restent souvent le meilleur moyen pour les fintech de croitre rapidement et avec ambition.

Propos recueillis par Vincent Paes et Morgane Al Mardini

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Risqué mais rentable, le non coté séduit les investisseurs français. Également férus d’assurance-vie, ces derniers restent toutefois frileux devant la...

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le record en matière de déficit des différents régimes de retraite obligatoires et l’incertitude du niveau des pensions de retraites sensibilisent les...

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Le gouvernement ne s’est pas encore saisi des questions relatives à la transmission. Un enjeu qui est pourtant crucial pour maintenir l’attractivité d...

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Une entreprise ne se transmet pas comme un autre actif. Sa singularité économique, juridique et fiscale rejaillit directement sur son mode de transmis...

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Ce mardi, Frédéric Sicard a passé le bâton à son successeur Marie-Aimée Peyron, qui devient le 220è bâtonnier de Paris.

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Le fabricant français du cœur artificiel révolutionnaire repasse par la case financement afin de mener à terme son étude pivot.

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes »

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes...

Fondé en 1898, le groupe Renault est l’un des fleurons de l’industrie automobile française. Après une longue carrière dans l’administration publique,...

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Selon les données recueillies par S&P, les prix des entreprises européennes ciblées par les fonds ont atteint plus de dix fois leur excédent brut...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message