Gibson Dunn se dote d'un pôle contentieux

L’équipe parisienne cherchait depuis longtemps à créer un département contentieux. Sa patience a fini par payer : cinq associés en provenance d’Ashurst viennent d’arriver, Amanda Bevan, Éric Bouffard, Bertrand Delaunay, Jean-Pierre Farges et Pierre-Emmanuel Fender.
Jean-Pierre Farges, Pierre-Emmanuel Fender, Amanda Bevan, Éric Bouffard et Bertrand Delaunay

L’équipe parisienne cherchait depuis longtemps à créer un département contentieux. Sa patience a fini par payer : cinq associés en provenance d’Ashurst viennent d’arriver, Amanda Bevan, Éric Bouffard, Bertrand Delaunay, Jean-Pierre Farges et Pierre-Emmanuel Fender.

Les cinq nouveaux associés de Gibson Dunn dépassent en réalité les ambitions du cabinet puisqu’au-delà de créer un département contentieux et arbitrage à Paris, ils ajoutent des compétences en finance et restructuring. Leur expertise est décrite par Bernard Grinspan, managing partner du bureau de Paris : « Ils disposent d’une expérience solide des contentieux complexes et d’une expertise incontournable en matière de responsabilité produits, contentieux industriels, infrastructure, contentieux financiers et de retournements. IIs ont également développé une pratique restructuring qui offre la particularité d’une approche intégrée pour le client, combinant contentieux, corporate et capacité d’endettement, idéale pour la mise en œuvre de retournements complexes. » Les quatre hommes, Éric Bouffard, Bertrand Delaunay, Jean-Pierre Farges et Pierre-Emmanuel Fender, étaient associés d’Ashurst, Amanda Bevan exerçait quant à elle sous le titre de counsel

 

50 ans de présence en France

La nouvelle équipe permet ainsi au bureau de Paris, composé à présent d’une trentaine d’avocats dont quatorze associés, d’offrir une expertise comparable à celle de la firme globale, particulièrement dans les bureaux américains qui ont développé depuis longtemps une forte pratique contentieuse au même titre que le transactionnel, le regulatory et le real estate. Cette opération est d’ailleurs l’occasion pour le chairman de Gibson Dunn, Ken Doran, de se réjouir : « Les apports de ces nouveaux associés autorisent de nombreuses synergies avec notre plateforme globale. » Ce dernier souligne que l’extension du champ d’intervention du bureau français arrive à point nommé puisque 2017 sera l’année de la célébration des cinquante ans de présence de la marque américaine à Paris.

 

Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

Patron de l'une des sociétés de gestion les plus confidentielles du marché français du private equity, Frédéric Stolar nous livre ses impressions sur...

Isabelle de Silva fait autorité

Isabelle de Silva fait autorité

Très discrète durant les douze premiers mois de son mandat à la tête de l’Autorité de la concurrence, Isabelle de Silva s’appuie sur sa grande technic...

Archers vise l'international

Archers vise l'international

Attentifs à leur croissance et à la stratégie de leur positionnement, les associés d’Archers affichent une certaine sérénité face à la réussite de leu...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message