GA : une année sous le signe de la croissance

Sébastien Matty, président du groupe GA a fait état du dynamisme et des transformations en annonçant une forte progression des résultats annuels, mais également une modification de l’actionnariat.

Sébastien Matty, président du groupe GA a fait état du dynamisme et des transformations en annonçant une forte progression des résultats annuels, mais également une modification de l’actionnariat.

« Pour garantir l’avenir et la réussite du groupe, nous avons décidé de renforcer notre modèle d’actionnariat, avec pour ambition de maîtriser notre destin », explique Sébastien Matty, le président du groupe GA. Pour y parvenir, le 9 mars 2017, le promoteur immobilier a procédé à une opération de structuration de son actionnariat. Au terme de cette opération, les collaborateurs deviennent actionnaires à 60%, PWREF I cède sa participation et le groupe accueille un pool d’investisseurs réunis par iXO Pivate Equity à hauteur de 40%. Cette opération s’inscrit dans une logique de participation des salariés dans le processus de l’entreprise.   

Ce changement d’actionnariat survient après une année 2016 positive pour GA qui a réalisé un chiffre d’affaires de 230 millions d’euros, contre 170 millions en 2015 ce qui représente une croissance de 35,3%.  Au cours de l’année différents prix ont par ailleurs distingué les réalisations du promoteur. GA s’est ainsi vu décerner le prix Campus aux Simi Awards et le Grand Prix des Tekla Global BIM Awards, pour le campus Thales Bordeaux. Le groupe a également été récompensé par deux fois, à l’occasion des Green Building Solutions Awards, en recevant le prix « Best Smart Building » pour son siège social Agua, conçu comme un showroom et un laboratoire, véritable vitrine des innovations technologiques et idées incubées par GA.

 

Une diversification des secteurs 

 

En 2016, de nombreux projets ont été réalisés par le promoteur, tels que le campus Thales à Bordeaux, qui représente un ensemble immobilier de 60000 mètres carrés, composé de neuf bâtiments, ou encore le projet Luminem et Irrigo à Bobigny, représentant 32000 mètres carrés de bureaux en bordure du Canal de l’Ourcq. En poursuivant sa stratégie de diversification, GA a remporté sa première opération dans le domaine de la santé grâce à la Pitié Salpêtrière. L’Assistance publique des hôpitaux de Paris a en effet désigné le promoteur pour la conception et la réalisation d’une plate-forme autonome de chirurgie ambulatoire qui s’étendra sur près de 2000 mètres carrés.

Pour 2017, cet acteur atypique de la promotion immobilière et du bâtiment, a pour projet de poursuivre la digitalisation. 

 

Vanessa Benesty

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

Patron de l'une des sociétés de gestion les plus confidentielles du marché français du private equity, Frédéric Stolar nous livre ses impressions sur...

Publicité digitale : le pré carré des Gafa sous pression

Publicité digitale : le pré carré des Gafa sous pression

Google, Facebook et bientôt Amazon : les géants du Net captent la majorité des investissements publicitaires digitaux en France. Pourtant, les scandal...

Bruno Le Maire : « Le cadre est posé pour cinq ans »

Bruno Le Maire : « Le cadre est posé pour cinq ans »

Chose promise, chose due. Annoncée lors de la campagne par Emmanuel Macron, la réforme fiscale se concrétise. Retour, avec Bruno Le Maire, ministre de...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message