Florence Haas : La dynamique de l'optimisme

Florence Haas sait mettre à l’aise : poignée de main chaleureuse, sourire avenant et subtile décontraction sont quelques traits de caractère de cette étoile montante du barreau de Paris. S’il fallait retenir une seule qualité, ce serait sans doute la détermination de celle qui accompagne toute une palette de fonds d’investissement, de la grande structure au family office.

Florence Haas sait mettre à l’aise : poignée de main chaleureuse, sourire avenant et subtile décontraction sont quelques traits de caractère de cette étoile montante du barreau de Paris. S’il fallait retenir une seule qualité, ce serait sans doute la détermination de celle qui accompagne toute une palette de fonds d’investissement, de la grande structure au family office.

Florence Haas a toujours su, avec précision, ce qui l’intéressait. Les études de droit vont ainsi occuper sa jeune vie d’adulte, rythmée par sa « propension à défendre les intérêts de son entourage ». Si elle choisit le métier d’avocate d’affaires, c’est que « la stimulation intellectuelle en vaut la peine ». Pour elle, « rien d’aussi excitant » qu’un dossier de M&A, ficelé d’une main de maître avec banquiers d’affaires, investisseurs et dirigeants de sociétés. C’est pour cela qu’elle a choisi de se consacrer essentiellement au private equity, « un milieu qui va vite et où les clients attendent une forte implication d’associés jeunes et réactifs ».

« Résolument féministe »

Et cette carrière, elle a toujours voulu la mener chez Bredin Prat, le cabinet où elle a commencé et dont elle vante l’excellence et l’approche collective. « Peu de cabinets ont réussi à associer autant de jeunes collaborateurs qui, soutenus par leurs aînés, ont pu s’épanouir professionnellement et trouver leur place dans l’une des pyramides les plus jeunes du marché. » Aujourd’hui en charge des dossiers de private equity, elle dispose d’une solide expérience en matière de fusions-acquisitions. Affirmation qui relève presque de l’euphémisme lorsque vos derniers conseils ont été prodigués à KKR lors de la saga Sandro Maje ou dans le cadre de l’alliance GE-Alstom.

Femme dans un monde d’hommes, elle y nage comme un poisson dans l’eau et n’hésite pas à revendiquer ses prétentions égalitaires en genre comme en nombre. Florence Haas est fière de travailler pour un cabinet qui compte un taux élevé d’associées chez les femmes, sans doute le plus élevé parmi les cabinets d’affaires de la place parisienne. Elle estime que « tout doit être fait pour promouvoir les droits des femmes
et favoriser l’avènement d’une société égalitaire ».

« Résolument sportive »

Les minutes échappant à son agenda professionnel serré sont consacrées aux moments familiaux, aux sorties entre amis et aux activités physiques donc. De quoi confirmer l’image d’un profil dynamique, et d’un tempérament résolument tourné vers la conquête et l’esprit d’équipe qui ne cessent de se dessiner depuis le début de l’entretien qu’elle nous a accordés. Elle nage, elle court et surtout, ses vacances tournent autour de randonnées en altitude, ce qui lui vaut, parmi ses proches, le hashtag « #passionrando ». Florence Haas, c’est le dynamisme dans l’âme, dans la nature comme au bureau. Malgré tout, on ne peut s’empêcher de l’interroger sur son équilibre de vie… Très pragmatique, c’est le moment qu’elle choisit pour confier son credo : « Il y a trois piliers, la vie professionnelle, la vie personnelle/sociale et le sommeil, mais on ne peut avoir les trois. » Partant de ce constat, Florence Haas a décidé de se passer de repos, et de continuer à profiter du reste avec énergie. Et avec le sourire en prime !

 

• Passionnée de randonnées et de raids à ski, elle passerait bien ses prochaines vacances autour de volcans en Indonésie

• Jeune maman, Florence Haas estime que cumuler vie
professionnelle et vie privée chargées est tout à fait possible
à condition de s’organiser (et de réduire ses nuits de sommeil !)

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Avocats d'affaires : La relève

Lundi 6 novembre. 18h30. Décideurs Magazine reçoit, le temps d’une séance photo, huit des dix avocats sélectionnés par la rédaction pour son numéro consacré aux « rising stars » du barreau d’affaires. Aucun d’eux ne connaît la composition de ce palmarès inédit. Ils savent simplement qu’ils ont été sélectionnés pour leur âge (moins de 40 ans) mais aussi et surtout, pour l’excellence de leur parcours et la singularité de leur caractère.
Sommaire De l'ombre à la lumière Benjamin Desaint : Les poings serrés Léon del Forno : L'obsession de la défense Benoit Marpeau : L'homme pressé Arash Attar-Rezvani : L’équilibriste Magalie Dansac Le Clerc : L’humilité et l’exigence Laetitia Avia : La force de l’engagement Charlotte Plantin : Le bon tempo Stéphane de Navacelle : Le bienveillant
Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Risqué mais rentable, le non coté séduit les investisseurs français. Également férus d’assurance-vie, ces derniers restent toutefois frileux devant la...

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le record en matière de déficit des différents régimes de retraite obligatoires et l’incertitude du niveau des pensions de retraites sensibilisent les...

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Le gouvernement ne s’est pas encore saisi des questions relatives à la transmission. Un enjeu qui est pourtant crucial pour maintenir l’attractivité d...

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Une entreprise ne se transmet pas comme un autre actif. Sa singularité économique, juridique et fiscale rejaillit directement sur son mode de transmis...

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Ce mardi, Frédéric Sicard a passé le bâton à son successeur Marie-Aimée Peyron, qui devient le 220è bâtonnier de Paris.

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Le fabricant français du cœur artificiel révolutionnaire repasse par la case financement afin de mener à terme son étude pivot.

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes »

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes...

Fondé en 1898, le groupe Renault est l’un des fleurons de l’industrie automobile française. Après une longue carrière dans l’administration publique,...

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Selon les données recueillies par S&P, les prix des entreprises européennes ciblées par les fonds ont atteint plus de dix fois leur excédent brut...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message