Euryale à la conquête du secteur de la santé

Euryale Asset Management a développé, avec Pierval Santé une SCPI entièrement dédiée à l’immobilier de santé. Déroulé de parcours et perspectives.

Euryale Asset Management a développé, avec Pierval Santé une SCPI entièrement dédiée à l’immobilier de santé. Déroulé de parcours et perspectives.

Jean-Jacques Olivié, le président d’Euryale Asset Management, est satisfait des performances de sa dernière-née. En effet, la SCPI Pierval Santé  qui va sur ses trois ans pèse aujourd’hui 66 millions d’euros. Avec un taux de rendement de 5% minimum, 90 millions sont prévus pour la fin de l’année.

 

Ces bons résultats sont le fruit de tout un parcours. Lorsqu’il lance son premier fond, Pierval en 2011, celui-ci ne rencontre pas le succès escompté. La faute à une chute du marché des SCPI Scellier de – 80%. Constatant une population vieillissante, et la nécessité de répondre à de nouveaux besoins Jean-Jacques Olivié décide alors de lancer Pierval Santé, en 2013, une SCPI innovante, basée exclusivement sur la santé. La création d’une SCPI permettait ainsi de rassembler des acteurs publics, privés et associatifs et de pallier aux difficultés du secteur public. Ce n’est pas la première fois qu’il s’intéresse au domaine de la santé. En 1990, il avait initié la création d’une maison médicalisée spécialisée pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Avec plusieurs acteurs, ils avaient monté une association et levé 100 % de fonds publics. Vingt-cinq plus tard, après la maison continue de prospérer.

 

La SCPI s’est réalisée sous l’impulsion de rencontres avec l’association Espoir Alzheimer, l’ICM (Institut du cerveau et de la moelle épinière), et la Caisse des dépôts.  Son originalité repose à la fois sur comité scientifique regroupant des référents dans le domaine de la santé et le fait que sa SCPI soit aussi un fond de partage immobilier au profit de l’ICM. En effet, attaché à l’économie de partage, Jean-Jacques Olivié a voulu faire rimer investissement et philanthropie, évoquant une « véritable synergie entre le don et la finance ».

 

Partant du postulat que « nos problèmes ne sont pas seulement français mais européens », Jean-Jacques Olivié a déjà réalisé deux investissements en Allemagne et en prévoit un troisième. Il souhaite aussi se tourner vers l’Italie et la Belgique. Quant aux typologies d’actifs visés, c’est simple, ils couvrent toute le spectre de la santé : actifs sanitaires, établissements spécialisés, EPHAD, ainsi que des activités de santé au sens large (laboratoires, dialyses, centre d’imagerie etc.)

Le 27 juin 2016, Jean-Jacques Olivié, s’est vu remettre le prix de l’innovation des Assises de la pierre-papier 2016, pour son comité scientifique rattaché à sa SCPI Pierval Santé.

 

V. J. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Vincent Léonard (SEB) : « Une excellente coordination fait la force de notre équipe finance »

Vincent Léonard (SEB) : « Une excellente coordination fait la force de notre équipe finance »

L’une des clés de succès du groupe SEB repose sur le suivi des marges consolidées sur chaque catégorie de produit et chaque marché. De fait, l’équipe...

Mobilité : les expatriés ont le blues

Mobilité : les expatriés ont le blues

Phénomène de société ou conséquence de la globalisation du marché du travail, l’expatriation séduit de plus en plus de Français. Mais nombre d’entre e...

L’agence Sensio, devenue Sensio Grey, change d’identité et s’internationalise

L’agence Sensio, devenue Sensio Grey, change d’identité et s’internationalise

L’agence digitale Sensio a connu un été riche. Depuis le rapprochement avec le géant de la publicité WPP en juillet, les grandes manœuvres sont lancée...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message