Eurosic vs Gecina : vers la clôture de la lutte

La bataille des deux foncières pour mettre la main sur les beaux actifs parisiens de Foncière de Paris (FDP) devrait durer a minima jusqu’en octobre 2016.

La bataille des deux foncières pour mettre la main sur les beaux actifs parisiens de Foncière de Paris (FDP) devrait durer a minima jusqu’en octobre 2016.

Depuis mai dernier, c’est un véritable feuilleton que nous donnent à suivre les deux foncières rivales, Eurosic et Gecina. L’enjeu de cette bataille boursière est Foncière des régions qui exploite un patrimoine de 2,7 milliards d’euros majoritairement composé de bureaux situés à Paris et en première couronne. Chacune des deux parties a affûté ses arguments afin de convaincre les actionnaires de Foncière de Paris.  Eurosic présente une offre comprenant 136 euros en espèces, des offres en OSRA et en titres. Gecina propose soit 150 euros par action Foncière de Paris, soit six actions Gecina pour cinq actions Foncière de Paris, ce qui représente une prime de 10 % à 12 % par rapport à la proposition d'Eurosic. Saisie par Gecina qui dénonçait l'existence d'un concert entre la société Eurosic et certains actionnaires de Foncière de Paris, l'Autorité des marchés financiers a rendu le 11 août un avis validant l’OPA d’Eurosic. L’offre publique sera clôturée  le 15 septembre.
 

L. S

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

F. Stolar (Sagard) : « Alvest, c'est d'abord un pari d'investisseur »

Patron de l'une des sociétés de gestion les plus confidentielles du marché français du private equity, Frédéric Stolar nous livre ses impressions sur...

Publicité digitale : le pré carré des Gafa sous pression

Publicité digitale : le pré carré des Gafa sous pression

Google, Facebook et bientôt Amazon : les géants du Net captent la majorité des investissements publicitaires digitaux en France. Pourtant, les scandal...

Isabelle de Silva fait autorité

Isabelle de Silva fait autorité

Très discrète durant les douze premiers mois de son mandat à la tête de l’Autorité de la concurrence, Isabelle de Silva s’appuie sur sa grande technic...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message