Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer mise sur la confiance

Mercredi 30 août, le ministre de l’Éducation a profité de l’université d’été du Medef pour confirmer sa volonté d’enclencher « un cercle vertueux de la confiance » entre la société et l’école.

Mercredi 30 août, le ministre de l’Éducation a profité de l’université d’été du Medef pour confirmer sa volonté d’enclencher « un cercle vertueux de la confiance » entre la société et l’école.

La différence entre les systèmes d’éducation les plus performants de la planète et celui de la France ? La confiance. « C’est toute la différence, note Jean-Michel Blanquer, regrettant que la relation entre les Français et l’école se caractérise de plus en plus par la défiance. Convaincu que ce lien ne pourra revenir qu’avec « un certain nombre d’éléments », le ministre de l’Éducation souhaite « enclencher un cercle vertueux de la confiance » vis à vis des familles d’une part et des professeurs d’autre part. 

Un objectif qui passe d’abord par une définition de l’école. « C’est la transmission des savoirs et des valeurs », rappelle à ce titre l'ex-directeur de l'Essec, confirmant sa volonté de faire du primaire sa priorité. « 100 % des élèves doivent savoir lire, écrire, compter et respecter autrui en sortant de l’école primaire », insiste Jean-Michel Blanquer, persuadé que l’éducation nationale est capable de se transformer. La preuve : certaines évolutions, directement issues des engagements présidentiels d’Emmanuel Macron, seront notables dès la rentrée du 4 septembre prochain. Les classes de CP dans les réseaux d’éducation prioritaire seront notamment doublées. Les enseignement bilingues, tout comme les cours de latin et de grec seront rétablies. Des « mesurettes », qui devraient ouvrir la voie à une réforme en profondeur du système éducatif français. Objectif ? L’égalité. « Cela suppose de donner plus à ceux qui en ont le plus besoin. Nous devons être capable de personnaliser les parcours, poursuit le ministre avant de conclure avec calme et détermination : les réformes qui seront menées le seront avec pragmatisme, valeurs républicaines, et sens des responsabilités. »  

Capucine Coquand 

@CapucineCoquand

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Vincent Léonard (SEB) : « Une excellente coordination fait la force de notre équipe finance »

Vincent Léonard (SEB) : « Une excellente coordination fait la force de notre équipe finance »

L’une des clés de succès du groupe SEB repose sur le suivi des marges consolidées sur chaque catégorie de produit et chaque marché. De fait, l’équipe...

Mobilité : les expatriés ont le blues

Mobilité : les expatriés ont le blues

Phénomène de société ou conséquence de la globalisation du marché du travail, l’expatriation séduit de plus en plus de Français. Mais nombre d’entre e...

L’agence Sensio, devenue Sensio Grey, change d’identité et s’internationalise

L’agence Sensio, devenue Sensio Grey, change d’identité et s’internationalise

L’agence digitale Sensio a connu un été riche. Depuis le rapprochement avec le géant de la publicité WPP en juillet, les grandes manœuvres sont lancée...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message