Disney tout-puissant : 50 MD$ pour la Fox!

Avec le rachat de la 21st Century Fox, Disney se taille la part du lion d’un marché des studios de production audiovisuelle autrefois oligopolistique.

Avec le rachat de la 21st Century Fox, Disney se taille la part du lion d’un marché des studios de production audiovisuelle autrefois oligopolistique.

Icône de l’animation et des œuvres originales, Disney doit aussi sa réputation au M&A, qui n’a cessé de remplir son catalogue ces dix dernières années : après l’acquisition des studios Pixar en 2006 (Toys StoryCars), de Marvel en 2009 et de Lucasfilm en 2012 (Star Wars), le studio hollywoodien conclut le rachat de la 21st Century Fox pour un montant de 52,4 milliards de dollars (plus de 66 milliards dette incluse). Cette fois, le géant fondé par l’emblématique Walt Disney met la main sur un catalogue de productions bien plus dense. Il devient notamment propriétaire de la série télévisée The Simpsons ou encore de la saga Avatar. De plus, le créateur de Mickey se renforce sur le marché du streaming vidéo avec le rachat de la participation de Fox dans Hulu, concurrent de Netflix dans la diffusion de contenus par abonnement. Que restera-t-il de l’empire du magnat des médias Rupert Murdoch ?

Aujourd’hui géré par ses fils, James et Lachlan, le groupe sera donc pour une part, intégré au réseau Disney dont la famille devient premier actionnaire, et pour une autre part (télévision classique, chaînes câblées d’actualités et de sport), coté à la Bourse de New York. Bien sûr, cette acquisition – la plus importante de l’histoire de Disney – n’est pas sans effet sur Hollywood. Autrefois oligopolistique à travers le « Big Six » – les six plus grands studios américains – le marché sera désormais nettement dominé par Disney avec plus de 30 % des parts (plus de 10 points d’écart sur son poursuivant Warner). L’ambition de Disney est évidemment d’enrichir son offre de contenus populaires de manière à concurrencer Netflix, Amazon, Google et Apple, et de lancer le plus rapidement possible son service de vidéo à la demande. Et James Murdoch sera peut-être aux commandes de ce projet en cours tant il est pressenti pour succéder à Bob Iger, l’actuel dirigeant de Disney.   

 

FS      

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Ingelaere Avocats se renforce

Ingelaere Avocats se renforce

Ingelaere Avocats accueille une nouvelle collaboratrice au sein de son bureau de Lille qui ouvrira en février prochain.

Facebook France va déclarer ses revenus en France, dès cette année

Facebook France va déclarer ses revenus en France, dès cette année

Facebook France déclarait, Jusqu’à présent, la majorité de ses revenus en Irlande. En juillet dernier, le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjo...

Au volant du Velar

Au volant du Velar

Anthony Guillen, le Velar sous l’œil expert d’un financier.

La Tech 2018 en 10 points

La Tech 2018 en 10 points

Comme chaque année, GP Bullhound, le conseil à forte valeur ajoutée dans les secteurs technologiques, présente son pronostic des tendances à venir. Pe...

Gucci abandonne Puma

Gucci abandonne Puma

Dans les tuyaux depuis plusieurs mois, la cession de l’équipementier sportif est officielle. Kering passe la main à ses propres actionnaires dont Arté...

Urbanisme : le Gouvernement veut en finir avec les recours abusifs

Urbanisme : le Gouvernement veut en finir avec les recours abusifs

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires a reçu ce jour le rapport de propositions de Madame Christine Maugüé conseillère d’État, pour...

Se développer ou périr

Se développer ou périr

Cette deuxième édition du classement des entreprises en croissance nous a réservé bien des surprises. Passage en revue.

Bouygues décroche un maxi-contrat en Australie

Bouygues décroche un maxi-contrat en Australie

Le groupement Cross Yarra Partnership, dont fait partie Bouygues Construction, a remporté le contrat de construction du métro de Melbourne, pour un mo...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message