Azulis Capital : closing final à 215 M€

La société de gestion fait mieux que l’objectif (200 M€) mais lève un peu moins que pour son véhicule précédent dédié au mid-market (225 M€).

La société de gestion fait mieux que l’objectif (200 M€) mais lève un peu moins que pour son véhicule précédent dédié au mid-market (225 M€).

S’il n’a pas fait mieux que pour Middle Market Fund IV (MMF IV) et ses 225 millions d’euros, le GP Azulis Capital se satisfera très certainement du closing final de son véhicule de cinquième génération, MMF V, à 215 millions d’euros. 60 % des LPs historiques de la société de gestion ont participé à la collecte (BPIFrance, Swen CP, Arkéa, BNP Paribas…). Toujours dédié au mid-market, ce dernier a déjà été investi à 30 % : Destia, Marcel & Fils, Vivalto Vie font partie des premières lignes prises par Azulis. Les équipes de Pierre Jourdain visent préférablement des sociétés en croissance, qu’elles peuvent soutenir en tant qu’actionnaire majoritaire avec des tickets compris entre 8 et 15 millions d’euros, dans des secteurs variés. Lors des prochains mois, Azulis devra parallèlement liquider les six dernières participations que son fonds millésimé 2005 détient encore. Pour ce faire, la boutique envisage de renforcer ses effectifs avec l’arrivée de profils senior et junior.          

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Le private equity fait son chemin dans l’assurance-vie

Risqué mais rentable, le non coté séduit les investisseurs français. Également férus d’assurance-vie, ces derniers restent toutefois frileux devant la...

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le Perp : verser plus pour payer moins d’impôt

Le record en matière de déficit des différents régimes de retraite obligatoires et l’incertitude du niveau des pensions de retraites sensibilisent les...

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Successions et transmissions familiales : les grandes oubliées de la réforme fiscale

Le gouvernement ne s’est pas encore saisi des questions relatives à la transmission. Un enjeu qui est pourtant crucial pour maintenir l’attractivité d...

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Les pièges de la transmission d’entreprise : histoire de réflexes inversés et de négligences fatales

Une entreprise ne se transmet pas comme un autre actif. Sa singularité économique, juridique et fiscale rejaillit directement sur son mode de transmis...

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Marie-Aimée Peyron, nouvelle bâtonnière du barreau de Paris

Ce mardi, Frédéric Sicard a passé le bâton à son successeur Marie-Aimée Peyron, qui devient le 220è bâtonnier de Paris.

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Carmat recharge la pompe avec 50 M€

Le fabricant français du cœur artificiel révolutionnaire repasse par la case financement afin de mener à terme son étude pivot.

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes »

Claude Baland (Renault) : « La bonne réputation de l’entreprise, un critère de choix pour les jeunes...

Fondé en 1898, le groupe Renault est l’un des fleurons de l’industrie automobile française. Après une longue carrière dans l’administration publique,...

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Private Equity : et les multiples franchirent 10 fois l'EBE !

Selon les données recueillies par S&P, les prix des entreprises européennes ciblées par les fonds ont atteint plus de dix fois leur excédent brut...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message