Au volant de la LEXUS LC 500h

Aurélien Lacroix, 
En mode fusion-acquisition avec le coupé Lexus LC 500h

Aurélien Lacroix, En mode fusion-acquisition avec le coupé Lexus LC 500h

« La créativité du design, c’est ce qui me plait dans l’automobile, c’est cette dimension artistique qui m’a toujours attiré dans une voiture ». A 35 ans, Aurélien Lacroix, responsable Fusions et Acquisitions de Loxam est aux avant-postes pour conduire la croissance externe du spécialiste français de la location de matériel de construction. Avec 7 000 salariés et 1,4 milliard de chiffre d’affaires, Loxam a en effet racheté au cours de ces 5 dernières années, 15 de ses concurrents notamment au Brésil, au Royaume Uni ou au Moyen Orient.
Son goût pour l’automobile, Aurélien Lacroix le tient de son père. Pas de grosses berlines sophistiquées ni de supercars dans le garage paternel mais un intérêt suivi pour la marque Peugeot et quelques frissons à bord de la 405 Mi 16 familiale ont définitivement persuadé ce parisien que la voiture n’était pas seulement une commodité pour ses déplacements. « Peugeot a toujours fait l’effort de concevoir et de dessiner des voitures en ayant à cœur de provoquer l’émotion ; cela reste vrai aujourd’hui », explique-t-il. Pourtant celui-ci ne roule pas en Peugeot, d’ailleurs il ne dispose pas de voiture. « Ne pas posséder de voiture personnelle entretient mon goût pour l’automobile », estime-t-il. Alors, face au design audacieux et au raffinement affichés par le Lexus LC 500h, il ne peut s’empêcher de reconnaitre que les Takumi ont fait fort… Ces maîtres artisans japonais de la marque Lexus ont en effet apporté cette touche de luxe et de qualité que l’on se surprend à contempler à bord de ce coupé sportif. Ainsi, les piqûres irréprochables de la sellerie en Alcantara donnent au LC une touche à la fois sportive et luxueuse. Aucun plastique n’est apparent dans l’habitacle car presque toutes les surfaces reçoivent un habillage. Quant aux surpiqûres originales et les perforations discrètes qui ornent le tissu des sièges et le volant, celles-ci relèvent d’un véritable ouvrage d’art.
Mais ce que retient surtout Aurélien Lacroix de cet essai du LC 500h, c’est le bond technologique opéré par Lexus dans le domaine de la technologie hybride. Ce modèle est en effet le premier de la gamme à recevoir le système Multi Stage Hybrid qui offre une réponse plus directe à l’accélération, une sensation dynamique accrue et de véritables lettres de noblesse à la technologie hybride. Un mélange d’art traditionnel japonais et de haute technologie avec lequel la marque Lexus semble avoir trouvé là son équilibre. 

LE LEXUS LC 500h EN 5 QUESTIONS

- Vous êtes amateur de belle voiture, que représente la marque Lexus pour vous ?
L’image que j’avais est celle d’une marque qui cherche à se faire une place ; ni tout à fait sport, ni tout à fait avant-gardiste. Une image un peu floue et dont les contours sont beaucoup plus nets avec la LC 500h. Pas de doute, Lexus est ici clairement la vitrine technologique de Toyota avec un positionnement haut de gamme clairement assumé qui va rechercher la combinaison parfaite entre design, high-tech et raffinement sans être tape-à-l’œil.


- Qu’est-ce qui vous séduit immédiatement dans cette Lexus LC 500h ?
Immédiatement, c’est son design qui détourne les regards et sur lequel s’arrêtent les passants que l’on va mettre en avant. Mais je ne sais pas du design ou du raffinement apporté à la finition de cette voiture, lequel l’emporte en terme de séduction. Je reste « scotché » par la finesse, l’élégance et le raffinement proposés à bord de cette voiture. La finition est parfaitement homogène et  ne comporte aucune forme de brutalité. Cela consolide l’image que veut donner Lexus en terme de discrétion alors que ce modèle est vraiment tout en muscles. Mais je suis aussi impressionné par la sonorité du moteur V6 et par le passage imperceptible sur ce modèle de l’électrique au thermique. C’est très suave.       


- Si vous deviez illustrer cette voiture par une chanson, un air ou un film quel serait-il ?
Sans conteste, l’environnement high-tech avec l’affichage tête haute et la pluralité d’écrans digitaux devant moi me transportent dans « 2001 l’Odyssée de l’Espace ». Pas de doute, l’impression d’être à bord d’un vaisseau spatial est flagrante même s’il y a encore trop de boutons au tableau de bord.
 

- Imaginez le style de vie qui va avec, vous partez où ?
Je pense que je m’orienterai vers l’Allemagne pour y emprunter les grandes autoroutes en direction de l’Autriche certainement pour pouvoir explorer la facette sportive de cette Lexus LC 500h. Mais il faut aussi reconnaitre qu’il s’agit d’une voiture pouvant répondre à un usage moderne. Pour quelqu’un qui aime les voitures, la LC 500h se conduit très bien au quotidien. Elle permet de rouler la semaine sans être « glouton » sur le plan de la consommation et de se faire plaisir le week-end.

- Quelle est votre marque automobile préférée ?
Ma voiture préférée reste l’Aston Martin DBS apparue dans un tout autre film puisqu’il s’agit de « Casino Royale » avec  James Bond au volant. Sur ce modèle, le coup de crayon et la virtuosité du design sont époustouflants !

 

FICHE TECHNIQUE
Lexus LC 500h V6 essence 3,5 I hybride
Puissance totale / Couple : 354 ch / 348 Nm
0 à 100 km/h en 5 secondes
Vitesse Max : 241 km/h
Conso. mixte : 6,4 l/100 km
Rejets CO2 : 145 g/km
L x l x h : 4,76 m x 1,92 m x 1,345 m
Poids : 2 445 kg
Prix : à partir de 119 000 € 

 Jean-Pierre Lagarde

 

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Investissement responsable : la finance au service de la planète

Investissement responsable : la finance au service de la planète

Concilier les intérêts privés et l’intérêt général, c’est le pari de la finance responsable. Un pari de moins en moins fou : reconnus par les pouvoirs...

Vinci et Spie Batignolles décrochent un nouveau lot du Grand Paris Express

Vinci et Spie Batignolles décrochent un nouveau lot du Grand Paris Express

Le groupement emmené par Vinci Construction et Spie Batignolles a remporté le premier lot de génie civil de la ligne 14 sud qui reliera Paris à l’aéro...

#PrivateBanker: quel banquier privé pour une nouvelle ère digitale ?

#PrivateBanker: quel banquier privé pour une nouvelle ère digitale ?

Le 20 mars prochain, plusieurs centaines d'experts de la banque privée se donneront rendez-vous à l'Hôtel Le Royal, à Luxembourg-Ville, pour échanger...

Le PIB Allemand a le vent en poupe

Le PIB Allemand a le vent en poupe

Grâce un commerce extérieur porteur, l’Allemagne a vu son PIB progresser de 2,3 %. Malgré une consommation privée et des investissements qui stagnent,...

Ynsect recherche 100 M€ pour ses scarabées

Ynsect recherche 100 M€ pour ses scarabées

La start-up tricolore spécialisée dans l’élevage de coléoptères destinés à l’alimentation lance sa nouvelle levée de fonds. L’objectif est de faire en...

Snapchat : le P-DG roule sur l’or

Snapchat : le P-DG roule sur l’or

À seulement 27 ans, le P-DG de l’application star Snapchat entre dans l’histoire des dirigeants les mieux payés des États-Unis. En 2017, Evan Spiegel...

Le nouveau siège Total ajourné mais pas bloqué

Le nouveau siège Total ajourné mais pas bloqué

Total doit emménager d’ici à 2022 dans un nouveau siège situé à La Défense. Selon des lettres du préfet d’Île-de-France, Michel Cadot, ce projet est a...

Grand Paris Express : le Gouvernement officialise le nouveau calendrier

Grand Paris Express : le Gouvernement officialise le nouveau calendrier

Édouard Philippe a présenté le nouveau calendrier de réalisation du super métro. Le projet ne bougera pas, mais la livraison des gares s'étalera jusqu...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message