Atos souhaite racheter Gemalto pour 4.3 milliards d’euros

Ce lundi 11 décembre, Thierry Breton, PDG d’Atos, a lancé une offre publique d’achat (OPA) de 4.3 milliards d’euros auprès du spécialiste français des cartes à puce, Gemalto. Une proposition pour l’instant, restée sans réponse.

© Crédit photo © Philippe Wojazer / Reuters

Atos

Ce lundi 11 décembre, Thierry Breton, PDG d’Atos, a lancé une offre publique d’achat (OPA) de 4.3 milliards d’euros auprès du spécialiste français des cartes à puce, Gemalto. Une proposition pour l’instant, restée sans réponse.

Le leader européen de la carte à puce est en difficulté depuis quelques mois. Le cours de ses actions a baissé de 38 % en 2017 et les ventes de ses cartes ont chuté de 25 % au cours du dernier trimestre. Pour faire face à ces mauvais résultats, Gemalto avait même annoncé le 30 novembre dernier une réduction de 10 % de ses effectifs en France, soit 288 postes sur 2 800. Mais la récente déclaration de Thierry breton, PDG d’Atos pourrait bien venir changer la donne : « Nous proposons d’acquérir l’intégralité de Gemalto de façon amicale pour quarante-six euros par action » a-t-il annoncé le lundi 11 décembre. Cela constituerait une prime de 42 % par rapport au dernier cours de l’entreprise, ajoute Atos dans un communiqué.

Un gros marché en cybersécurité

Cette offre, d’un montant de 4,3 milliards d’euros, a été transmise au conseil d’administration de Gemalto. La Banque publique d’investissement française, principal actionnaire du spécialiste de la sécurité numérique, serait favorable à ce rachat. Le rapprochement de ces deux entreprises, fortes de 100 000 salariés du côté d’Atos, et de 15 000 collaborateurs du côté de Gemalto, formerait « de loin le premier acteur européen », exprime Thierry Breton. Ces deux entreprises présentent de nombreuses similitudes en matière de cybersécurité et de paiement électronique : « Nous partageons le même ADN. Nous sommes deux groupes d’ingénieurs. Il y a une très grande complémentarité entre nos activités », a déclaré le président d’Atos. Pour le PDG du groupe Atos, qui a vu son bénéfice augmenter de 39,6 % l’an dernier, « cette offre permettrait de créer un leader mondial en technologie et en cybersécurité », en développant ses activités dans l’internet des objets et d’intelligence artificielle. Gemalto n’a pas encore réagi à cette annonce.

 

Coline Ziegler (@colineziegler)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Francis Charhon (Scala Patrimoine) : « Nous sommes entrés dans l’ère d’une philanthropie moderne »

Francis Charhon (Scala Patrimoine) : « Nous sommes entrés dans l’ère d’une philanthropie moderne »

Ancien président de Médecins sans frontières, directeur général de la Fondation de France pendant près de 25 ans et créateur du Centre français des fo...

European Camping Group valorisé 730 M€ par Ontario Teachers

European Camping Group valorisé 730 M€ par Ontario Teachers

Le fonds de pension canadien se fait une place au capital de l’hôtelier en plein air. Carlyle et Montefiore demeurent majoritaires.

Paul Hasting s’installe en Californie

Paul Hasting s’installe en Californie

La firme internationale ouvre un bureau à Los Angeles grâce au recrutement d’une équipe de cinq associés en provenance de Loeb & Loeb.

DS Avocats signe une nouvelle alliance sud-américaine

DS Avocats signe une nouvelle alliance sud-américaine

Le cabinet français parfait son réseau international DS en y intégrant un nouveau membre : le cabinet colombien Macías Gómez & Asociados.

Record des transferts d’argent vers les pays pauvres en 2017

Record des transferts d’argent vers les pays pauvres en 2017

Le montant des fonds que les pays à revenus faibles ou moyens ont reçus l’an passé a atteint un niveau record avec 466 milliards de dollars contre 429...

Économie circulaire : le gouvernement présente sa stratégie

Économie circulaire : le gouvernement présente sa stratégie

Edouard Philippe a dévoilé la feuille de route du gouvernement visant à développer l’économie circulaire. Cette démarche s’inscrit dans la politique d...

Oncologie : Servier débourse 2,4 MD$ pour la filiale de Shire

Oncologie : Servier débourse 2,4 MD$ pour la filiale de Shire

S’il complète son portefeuille de médicaments contre les maladies rares, le pharma tricolore paie cher l’addition : près de dix fois les revenus de la...

ADP s’offre l’aéroport d’Amman

ADP s’offre l’aéroport d’Amman

ADP grimpe à 51 % du capital du concessionnaire de l’aéroport de la capitale jordanienne, la principale porte d’entrée vers les sites de Petra et de l...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message