Andersen vs Andersen : la guerre est déclarée

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que le projet français de renaissance de la marque Arthur Andersen tourne au conflit. Arthur Andersen & Co, ouvert en mars dernier, est sous le coup d’une plainte déposée devant le procureur.

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que le projet français de renaissance de la marque Arthur Andersen tourne au conflit. Arthur Andersen & Co, ouvert en mars dernier, est sous le coup d’une plainte déposée devant le procureur.

L'auteur de la plainte : Andersen Tax, fondé en 2002 par une vingtaine d’anciens associés d’Arthur Andersen. Les procédures civiles et pénales ouvertes en France, en Inde et aux États-Unis par ce spécialiste du droit fiscal portent sur des qualifications de faux et usage de faux. La réponse du petit dernier : une citation directe auprès des procureurs de différents pays à l’encontre d’Andersen Tax et de son président pour des qualifications d’association de malfaiteurs, d’escroquerie en bande organisée et de faux et usage de faux. L’utilisation de la marque dissoute il y a quinze ans après l’affaire Enron est bien sûr au cœur du conflit. S’en suivent, au-delà de ce conflit sur la propriété intellectuelle de l'enseigne et de ses éléments, un combat au cours duquel chacun use des moyens les plus brutaux : pressions, communication acharnée, manœuvres hostiles, intimidation, etc. La guerre est déclarée.

 

Mise à jour du 10 juillet 2017 : Depuis la publication de cet article, une décision du 15 juin 2017 a été publiée dans la presse économique. Elle indique la dissolution anticipée de la société Arthur Andersen International, SAS au capital de 100,00 euros, sise 17 place des Vosges, 75004 Paris. La société est mise en liquidation amiable à compter du 15 juin 2017. 

 

Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le chiffre du jour : 30 000

Le chiffre du jour : 30 000

C’est le nombre d’emplois d’animateurs éducatifs et sportifs qui sont menacés par la réforme des rythmes scolaires promue par le ministre de l’Éducati...

Antoine Morgaut (Syntec Recrutement) : « le digital ne remplace pas le métier de conseil en recrutement »

Antoine Morgaut (Syntec Recrutement) : « le digital ne remplace pas le métier de conseil en recrutem...

Syntec Conseil en recrutement constitue la seule structure représentative de la profession qui rassemble près de 130 cabinets de recrutement. Antoine...

Unibail-Rodamco : un programme opportuniste de rachat d'actions

Unibail-Rodamco : un programme opportuniste de rachat d'actions

Le premier groupe européen coté d'immobilier commercial met en œuvre un programme de rachat d'actions d'un montant maximal de 750 millions d'euros, ho...

Le chiffre du jour : 550 €

Le chiffre du jour : 550 €

En août 2017, le kilo de vanille a atteint la somme record de 550 euros, il n’était que de cinquante-trois euros il y a quatre ans. La précaution néce...

Christian Combes (Eiffage) : "Défenseur de l’africanisation des ressources locales"

Christian Combes (Eiffage) : "Défenseur de l’africanisation des ressources locales"

Après dix ans d’absence à l’international, le groupe Eiffage entreprend avec succès sa reconquête du continent. Retour sur la stratégie du groupe en A...

Quels enjeux pour les sénatoriales ?

Quels enjeux pour les sénatoriales ?

Le 24 septembre, les grands électeurs sont appelés à renouveler la moitié du Sénat. L’arrivée de 170 nouveaux élus à la chambre haute aura-t-elle un i...

Stéphane Gicquel : du côté des victimes

Stéphane Gicquel : du côté des victimes

INFLUENCEUR. Interlocuteur régulier des pouvoirs publics, le secrétaire général de la Fenvac (Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accid...

Le Défenseur des droits aux côtés des avocats

Le Défenseur des droits aux côtés des avocats

Se saisissant de la question des conditions de travail dans les cabinets d’avocats, le gardien des droits individuels a lancé au début de l’été une en...

s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message