Altarea Cogedim met l’accent sur les métropoles et les gares

L’équipe dirigeante d’Altarea Cogedim a fait état du dynamisme et des transformations que le groupe immobilier a connu au cours de l’année 2016. La foncière affirme notamment son positionnement d’accompagnateur des collectivités.

L’équipe dirigeante d’Altarea Cogedim a fait état du dynamisme et des transformations que le groupe immobilier a connu au cours de l’année 2016. La foncière affirme notamment son positionnement d’accompagnateur des collectivités.

Avec pour mission de « répondre aux besoins immobiliers des métropoles en tenant compte de l’utilité sociale et économique de toutes les parties prenantes », selon le président et fondateur du groupe, Alain Taravella, la foncière Alterea ne se perçoit pas comme un simple promoteur, mais comme l’accompagnateur de nombreuses collectivités et villes sur le long terme.

À l’heure de la mobilité, l’enjeu pour le groupe est de créer les richesses au niveau des territoires. C’est la raison pour laquelle le groupe a décidé de s’implanter dans douze métropoles françaises telles que Paris, Lille, Rennes ou encore Aix-Marseillle.

En tant que premier développeur immobilier des métropoles, Altarea Cogedim a connu une croissance de 30% du chiffre d’affaires au cours de l’année 2016 qui s’élève à un million cinq cent quatre-vingt-deux millions d’euros. Ce qui représente une croissance de 29,8 % comparé à 2015.  En conséquence, le FFO Promotion s’inscrit en forte hausse soit plus 35,2 %, à quatre-vingt-quinze millions et cinq cents mille euros. Grâce à la progression du chiffre d’affaires et au maintien d’un niveau de rentabilité solide a 8 %. En parallèle, le groupe a connu une hausse des effectifs de 33 % et porte de ce fait le nombre des collaborateurs à mille quatre cents.

 

Acquisition de nombreux projets en 2016

 

Le groupe Altarea Cogedim a remporté de nombreuses offres telles que l’aménagement de cent quarante mille mètres carrés du quartier Bordeaux Belvédère, qui accueillera des bureaux et des logements. En tant qu’acteur dans le secteur du commerce avec un portefeuille de quatre milliards cinq cent douze mille euros, le groupe poursuit sa stratégie recentrée sur une politique d’investissement, avec par exemple l’achèvement de la rénovation du centre régional Cap3000.

Les gares sont également un des axes de développement du groupe. Les travaux menés sur les cinq niveaux de la gare de Paris Montparnasse pour valoriser les espaces de commerce débuteront au premier semestre 2017. La foncière devient ainsi détentrice de quarante et un centres commerciaux, ce qui représente un patrimoine de quatre milliards cinq cent douze mille euros.

En doublant le nombre de logements réservés par rapport à 2014, Altarea Cogedim atteint avec deux ans d’avance son objectif de dix mille réservations. Dans l’optique de faciliter le parcours d’achats des futurs clients, le groupe a ouvert en juin 2016 à Bercy village « le Store Cogedim » qui reproduit sur plus de six cents mètres carrés les appartements que la foncière propose.

 

Importance de la digitalisation

 

Conscient des défis liés à la digitalisation et à l’innovation, Altarea Cogedim poursuit sa réflexion sur une évolution du marché immobilier. La foncière perçoit les centres commerciaux comme un lieu d’échanges. Afin de séduire et fidéliser ses clients, elle conçoit des espaces de plus en plus attractifs comme par exemple avec la création dans le centre commercial Cap3000 Nice Côte d’Azur, de la Digital Wave, un dispositif digital immersif de près de cent mètres carrés, installé sur la place centrale du centre.

En tant que premier investisseur-promoteur en immobilier d’entreprise, le groupe mène plusieurs programmes qui sont en cours de réalisation pour le compte de tiers ou devraient débuter prochainement, tels que la restructuration des Tours Pascal à la Défense, ou encore la construction des immeubles de bureaux Kosmo à Neuilly-sur-Seine.

 

Vanessa Benesty

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Bruno Le Maire : « Le cadre est posé pour cinq ans »

Bruno Le Maire : « Le cadre est posé pour cinq ans »

Chose promise, chose due. Annoncée lors de la campagne par Emmanuel Macron, la réforme fiscale se concrétise. Retour, avec Bruno Le Maire, ministre de...

Isabelle de Silva fait autorité

Isabelle de Silva fait autorité

Très discrète durant les douze premiers mois de son mandat à la tête de l’Autorité de la concurrence, Isabelle de Silva s’appuie sur sa grande technic...

Archers vise l'international

Archers vise l'international

Attentifs à leur croissance et à la stratégie de leur positionnement, les associés d’Archers affichent une certaine sérénité face à la réussite de leu...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandé.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message